Publicité
30 août 2017 - 06:54

Une expérience exceptionnelle dans les Rocheuses du Colorado

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Les dernières semaines n'ont été que du bonheur pour les coureurs Josianne Mailloux et Olivier Gagnon de Rivière-du-Loup. L’aventure de la TransRockies Run, au Colorado, s’est avérée mémorable, «haut delà des attentes» des deux athlètes.

De retour au Québec depuis quelques jours, la vie quotidienne a repris tranquillement son cours pour Josianne et Olivier. Les souvenirs du voyage sont cependant toujours bien vivants et l’envie de courir l’est peut-être encore plus. Signe que la passion est à toute épreuve… même à une course de 200 km dans les montagnes.

Du 15 au 20 août, le couple s’était ainsi donné rendez-vous sur la TransRockies Run 2017 pour leurs vacances estivales. En six jours, ils devaient parcourir ensemble 160 «miles» et environ 20 000 pieds de dénivelé à travers les Rocheuses.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont réussi l’épreuve haut la main, terminant au 5e rang d’un groupe d’une douzaine d’équipes dont les meneurs étaient des athlètes de carrière (sponsorisés). Ils ont franchi la distance en 27 heures et 10 minutes.

«Ç’a vraiment super bien été. Plus les jours avançaient, plus on gagnait de la vitesse, plus on avait de l’énergie», raconte Josianne au bout du fil. «Je crois que la clef du succès aura été la récupération. On a couru intelligemment en s’écoutant et en respectant notre rythme.»

Contrairement à d’autres équipes, Josianne et Olivier sont restés ensemble du départ à la ligne d’arrivée. Là aussi, ils y ont vu un avantage. «Le côté mental est super important dans une épreuve comme celle-là. Nous nous sommes encouragés. On est restés positifs et on a profité de l’expérience. Ç’a été parfait sur toute la ligne.»

Les deux athlètes louperivois étaient arrivés plus tôt au Colorado afin de profiter des lieux, mais aussi de s’acclimater le plus possible à l’altitude. Une préparation qui a aussi fait la différence, du moins au point de vue de la respiration.

En s’inscrivant à la TransRockies Run, le couple n’avait aucun objectif de performance. Terminer au sein du top 5 avec un temps beaucoup plus rapide que celui qu’ils avaient estimé est donc un beau cadeau. «On voulait juste franchir la ligne d’arrivée en santé. C’est ce que nous avons fait avec le sourire et dans le plaisir. Tout a été numéro 1, on est vraiment très très contents», confirme Olivier.

Le couple a tellement aimé son dernier voyage qu’il a déjà prévu sa prochaine aventure. En effet, Josianne et Olivier partent s’entrainer dans les fjords de la Norvège, le mois prochain. De beaux dénivelés en perspective!

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Félicitation à vous deux beau challenge , sûrement un beau paysage vue d'en haut de j j .

    J.j. - 2017-08-31 06:35