Publicité
22 août 2017 - 06:53

Guillaume Bastille dans l’attente

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Guillaume Bastille a complété les éreintantes sélections olympiques, le 20 août, à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal. Le patineur de Saint-Modeste n’a pas été en mesure de s’assurer une place sur l’équipe olympique en finissant parmi les 3 premiers. 

Le patineur de 32 ans devra attendre la décision du choix discrétionnaire par le comité de haute performance de Patinage de vitesse Canada. En tout, 5 patineurs canadiens seront des Jeux olympiques de Pyeongchang. 

Affligé par un virus dans les 2 premiers jours de la compétition, le patineur n’a jamais été au sommet de sa forme, prenant la 7e place du classement. «Ce fut bien dans les circonstances. Dans la première fin de semaine, j’ai été malade avec de la fièvre et des antibiotiques, a dit celui qui a subi une commotion cérébrale le 16 août. Je patine bizarrement depuis ce temps-là. Normalement, je n’aurais pas dû patiner.»

«Ce n’est pas si mal comme résultat, mais ce n’est pas l’idéal, a-t-il continué. J’ai donné le maximum que j’avais.» 

Les patineurs devaient participer à un total de 9 courses, soient 3 épreuves sur 500 mètres, 1000 mètres et 1500 mètres. Les 2 meilleurs résultats, dans les 2 meilleures distances étaient conservés pour le classement. 

Le spécialiste du 1500 mètres a obtenu des 3e et 4e places sur cette distance. Il est aussi monté sur le podium lors du 3e 500 mètres. Profitant de plusieurs chutes, Bastille a réussi à se faufiler au 2e rang dans le dernier 500 mètres. Son autre meilleur résultat a été une 6e place. 

Finalement, sur 1000 mètres, il a pris les 4e et 6e rangs. Bastille aurait pu grimper au classement final en devançant Pascal Dion lors du dernier 1000 mètres, où il a pris la 4e place. Placé derrière lui, Guillaume Bastillle n’est pas parvenu à le dépasser. «Je voulais bien me positionner sans trop perdre d’énergie. J’ai décidé d’attendre une erreur de Pascal, mais il a super bien patiné, a analysé le médaillé olympique. Il a fait une erreur, mais je n’ai pas pu prendre l’opportunité. Je me suis essayé après et il m’a bien bloqué. Il a bien fait son travail et moi je n’ai pas réussi à le battre.»

Dion se retrouve en meilleure posture pour le choix discrétionnaire. De plus, François Hamelin, qui s’est blessé dans l’avant-dernière journée de compétition, alors qu’il était 4e, a fait une demande d’exemption. Donc, les 2 dernières places disponibles sur l’équipe olympiques canadiennes pourraient se décider entre Guillaume Bastille, Pascal Dion, Steven Dubois et François Hamelin. L’équipe olympique sera présentée le 30 août.

 

Publicité

Commentez cet article