Publicité
14 juillet 2017 - 13:16

Le boxeur professionnel Simon Kean de passage à l’EBO RDL

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le nouveau champion IBO chez les lourds, le boxeur format géant Simon Kean, s’est entrainé à l’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup (EBO RDL), le 13 juillet. De passage dans la région dans le cadre de vacances estivales, l’athlète a foulé le ring du club et a côtoyé de jeunes boxeurs louperivois, à leur grand plaisir.

«Depuis près de 10 ans, ma mère passe du temps dans la région, notamment à Notre-Dame-du-Portage, alors je l’accompagne quelque temps. J’ai toujours trouvé que c’était une chic petite région, j’aime bien ça. En plus, le gymnase ici m’accueille toujours chaleureusement», a-t-il déclaré, en plein entrainement.

Du haut de ses 6 pieds 5 pouces et 240 livres, Simon Kean ne laisse personne indifférent. Ses performances dans un ring non plus d’ailleurs. Il y a un mois à peine, le boxeur a remporté sa première ceinture professionnelle à son 10e combat. Grâce à un neuvième K.-O., il a mis la main sur le titre de champion intercontinental de l’IBO, une fédération anglaise qui sert souvent de tremplin vers les titres prestigieux.

«C’est certain que les vacances avaient bon goût cette année après la victoire. J’ai décroché pendant quelques semaines et maintenant, je suis prêt pour la suite», a ajouté le protégé d'Eye of the Tiger Management (EOTM).

Simon Kean a fait le saut chez les professionnels à l’automne 2015. Ancien membre de l’équipe canadienne, olympien à Londres en 2012, il connaît le monde de la boxe amateur et, de fait, l’entraineur et propriétaire de l’EBO RDL, Mathieu Lavoie-Dion, pour qui il a eu de bons mots.

«C’est une bonne école qui forme de très bons athlètes et qui s’est façonnée une très belle réputation. On en entend aussi beaucoup parler en raison des évènements qu’elle organise comme les Gants dorés.»

C’est la 2e année que le boxeur vient faire son tour au gymnase de Rivière-du-Loup. À chaque fois, c’est une belle visite. «Les jeunes sont contents de le voir. On le côtoyait régulièrement quand il était amateur, mais maintenant qu’il est pro, c’est un privilège de l’avoir ici avec nous une fois par année», a déclaré Mathieu Lavoie-Dion. «Il a tout ce qu’il faut pour se rendre loin, notamment une force de frappe incroyable. Ce serait le fun de le voir remporter un championnat du monde.»

En fin de journée, jeudi, l’athlète originaire de la Maurice a fait plusieurs heureux en accumulant les photos avec ses partisans louperivois. Généreux de son temps, il avait même pris la peine d’amener sa ceinture de champion, un geste apprécié par tous les membres du club. 

 

Publicité

Commentez cet article