Publicité
8 mai 2017 - 14:06 | Mis à jour : 15:54

Les 3L seront de retour la saison prochaine

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L’organisation des 3L de Rivière-du-Loup a confirmé son retour au sein de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) pour la saison 2017-2018, ce lundi 8 mai, un an jour pour jour après avoir remporté la Coupe Vertdure, au Centre Premier Tech.

Les 3L ont du même souffle annoncé que le groupe d’actionnaires, soit Cindy Simard, Michel Collin, Kévin Poitras et Christian Lévesque, restait intact. De son côté, le directeur général de l’équipe, Karl Boucher, retrouvera aussi son poste.

«On ne cachera pas que la dernière saison s’est déroulée en montagne russe, alors nous avons pris quelques semaines de réflexion. Mais malgré l’engagement et le temps que cela demande, nous sommes des passionnés de hockey et nous voulions être de retour», a partagé Cindy Simard.

Pour le moment, le sort de l’entraineur-chef, Simon Turcot, n’a pas été confirmé. On sait toutefois que Jean-François Béliveau gardera son titre de vice-président des opérations hockey, mais qu’il ne sera plus derrière le banc à titre d’entraineur adjoint.

«J’ai beaucoup apprécié travailler avec Simon et les joueurs l’ont aimé également. Maintenant, je dois regarder avec lui l’intérêt qu’il a à revenir et nous allons continuer à partir de cela», a indiqué Karl Boucher, expliquant n’avoir pas hésité à revenir en raison du plaisir qu’il éprouve à travailler avec le groupe louperivois.

L’agenda de l’homme de hockey s’annonce d’ailleurs bien chargé pour les prochaines semaines. Karl Boucher doit interroger les joueurs quant à leur désir de rester ou non à Rivière-du-Loup. Il doit également se préparer pour les négociations et le repêchage prévu le 17 juin, à Sorel-Tracy. Bref, la routine estivale.

Questionné à savoir quel était son plan concernant le groupe de joueurs, Boucher n’a pas caché que des changements allaient être réalisés. «On ne peut pas ramener le groupe exact de l’année dernière quand on a perdu en 1re ronde. L’équipe ne sera pas changée à 100 %, puisqu’on a une belle base, mais il y aura des changements», a-t-il promis.

INCERTITUDE DE LA LIGUE

Avec l’incertitude qui plane au-dessus des marchés de Laval et de Trois-Rivières, ainsi que l’intérêt de nouvelles villes à se joindre à la LNAH via une expansion, Cindy Simard n’a pas caché que les 3L suivaient les dossiers de près.

«Cela nous inquiète dans la mesure où nous apprécions le produit de la LNAH et que la santé de la Ligue nous tient à cœur. Évidemment, nous serons de retour si la Ligue l’est aussi et si sept équipes reviennent», a-t-elle laissé entendre.

Une rencontre avec l’administration de la Ligue, le 23 mai, permettra aux organisations d’en savoir plus. L’assemblée générale annuelle sera ensuite organisée les 2 et 3 juin, à Thetford Mines. 

 

Publicité

Commentez cet article