Publicité
23 avril 2017 - 07:27

Le Club de curling de Rivière-du-Loup mise sur la jeunesse

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le Club de curling de Rivière-du-Loup prend un nouveau pari d’ici à la présentation des Jeux du Québec 2021. L’organisation souhaite former deux équipes, une féminine et une masculine, afin de représenter la région dans son sport.

Le défi sera de taille, puisque la formation technique devra s’effectuer dans un délai relativement court. Le club aura quatre saisons afin d’amener des jeunes de 9-10 ans à maturité et à un niveau compétitif avec les autres régions du Québec.

«Ce sera un beau défi, c’est certain et il est possible qu’on doive accélérer le tempo au cours des deux dernières années (…) Les jeunes de l’ouest de la province jouent déjà depuis 5-6 ans, alors ils ont un bon niveau. On va faire notre possible, mais j’ai très confiance», a partagé le président du Club, Pierre–Étienne D’Amours, enthousiaste.

Dès l’automne, les huit entraineurs certifiés du Club enseigneront les rudiments de base du sport et effectueront des cliniques. On pense peut-être aussi à un camp de curling après les Fêtes. Tout sera réalisé dans le plaisir.

«L’aspect discipline doit être inculquée de la bonne façon, c’est-à-dire qu’on va essayer de travailler sur l’aspect ludique du jeu. Quand viendra le temps de plus formaliser leurs gestes, leur comportement sportif, on va faire en sorte que ce soit gratifiant et que ça représente un défi personnel.»

Le Club de curling de Rivière-du-Loup espère rassembler une centaine de jeunes joueurs, peu importe leur âge. Des équipes seront formées. Dans quatre ans, à l’aube des Jeux, une sélection sera réalisée auprès des joueurs qui ont l’âge pour participer à la compétition. «Avant tout, on veut créer une camaraderie entre les jeunes. On souhaite qu’ils aient du plaisir», a assuré M. D’Amours.

CENTRE DE CURLING

Si les choses se déroulent comme prévu, les jeunes joueurs de curling pourraient pratiquer dans un centre neuf entièrement destiné au curling dans un avenir plutôt rapproché. Pierre-Étienne D’Amours indique que le financement du nouveau centre avance bien. Il a d’ailleurs bonne confiance qu’on puisse atteindre les objectifs.

«Je vous assure que nos équipes travaillent très fort sur le projet. Du côté du financement, il reste encore du travail à faire, mais nous sommes très satisfaits de ce qui a été accompli auprès des entreprises privées, notamment. Je crois que les gens seront surpris quand viendra le temps de dévoiler le nom du centre et les principaux partenaires.»

Quant à l’échéancier, le club vise toujours le milieu de l’automne.

 

Publicité

Commentez cet article