Publicité
24 avril 2017 - 06:03

Onze Américains et le champion du Danemark

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Paul Thibault, promoteur du 37e Motocross intérieur Coors Light - Distribution Francis, a confirmé la présence de 11 Américains et du champion du Danemark, Frederik Hojris, le samedi 20 mai prochain au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup.

Le favori local, Karl Normand sera bien entendu sur la piste pour affronter 14 coureurs provenant de l’extérieur du Québec. Outre Hojris, on notera également un Allemand et un Suédois. Les coureurs des Etats-Unis qui seront particulièrement à surveiller sont : Josh Cartwright de la Floride, Kinser Endicott de Californie, Dakota Alix du Vermont, Kyle Swanson du Texas et Matt Boron du Massachusetts. Un autre Américain, Mike Treadwell du Connecticut est bien connu des amateurs de motocross de la région. Il court toujours à 47 ans. «Mike est venu ici à l’âge de 17 ans en 1987; depuis il compte une vingtaine de participations à Rivière-du-Loup», a souligné Paul Thibault.

Outre Karl Normand de Rivière-du-Loup, Dave Ouellet de Québec roulera également sur la piste. «Nous avons en Karl et Dave les deux meilleurs Québécois», a noté le promoteur. «Notre évènement présente le plus gros calibre de motocross au Québec», a-t-il ajouté.

Le 37e Motocross intérieur Coors Light - Distribution Francis aura donc lieu le 20 mai à compter de 19 h 30 au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. À nouveau cette année, on y attend 3 500 spectateurs. Bien sûr, les amateurs de motocross y trouveront assurément leur compte grâce notamment à des coureurs aguerris et une piste très spectaculaire. Mais le Motocross intérieur Coors Light – Distribution Francis c’est également un spectacle de lumières avec des feux d’artifice présentés à la fin de la compétition.

Vous aurez possiblement remarqué qu’un nouveau commanditaire majeur a été ajouté pour la 37e édition, soit Distribution Francis. Dans le même souffle, Paul Thibault a confirmé qu’il abandonnait le Supermotocross de Saint-Antonin. L’évènement, qui a duré sept ans, n’attirait tout simplement plus suffisamment de spectateurs. Des 3 000 lors de la première édition, seulement 700 personnes ont assisté à celle de 2016.

 

Publicité

Commentez cet article