Publicité
26 mars 2017 - 18:07 | Mis à jour : 18:19

Ils passent à la ronde de la 2e chance

Les 3L s’inclinent lors du 7e match à Sorel-Tracy

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Les partisans sorelois ont eu droit à tout un spectacle pour le match ultime entre les 3L de Rivière-du-Loup et les Éperviers de Sorel-Tracy, le 26 mars. Les locaux ont remporté la rencontre par la marque de 2 à 1 après 60 minutes de hockey de grande qualité. 

Cette série aura donc été chaudement disputée de la première à la toute dernière partie. Menant 2 à 0, puis 3 à 1, les 3L auront finalement été victimes de deux remontées douloureuses lors des 5e et 6e matchs. Le momemtum de leur côté, les Éperviers ont conclu le débat à la maison, dimanche. 

«C’est décevant, on ne se le cachera pas. On a payé le prix de nos deux dernières défaites, dont le 6e match à la maison. On ne pouvait pas se permettre de perdre cette rencontre-là», a déclaré Jean-François Béliveau, qui agissait à titre d’entraineur-chef pour cette rencontre, puisque Simon Turcot a été suspendu.

Les 3L ont perdu ce 7e match par leur manque d’opportunisme, mais surtout en raison de leur indiscipline. Ils ont accordé 8 avantages numériques à l’adversaire qui a converti à deux reprises. À lui seul, Bryce Swan en a écopé de trois, mais il s’est repris en 3e période en réduisant l’écart à un but. 

«On s’est brûlés par nous autres même. On bâtissait notre momentum à 5 contre 5, mais on prenait ensuite une mauvaise punition. C’était à recommencer à chaque fois. Il va falloir travailler là-dessus, les gars doivent être plus attentifs à leurs gestes.»

Vendredi, après la défaite à Rivière-du-Loup, le vétéran défenseur Simon Danis-Pépin avait avoué avoir senti un excès de confiance au sein de l’équipe alors que celle-ci menait 3 à 1. C’est à partir de ce moment que les Éperviers ont pris les choses en main.  

«Plus la série avançait, plus on jouait nerveusement. On essaie d’effectuer les jeux parfaits au lieu de jeux simples et ça n’a pas fonctionné. C'est décevant, mais ce n'est pas terminé. C'est la chance qu'on a cette année», a ajouté Béliveau.

De son côté, à l’image des séries 2015-2016, Guillaume Decelles a été étincelant devant la cage des 3L. Il a effectué 30 arrêts, dont plusieurs spectaculaires, afin de permettre aux siens de pouvoir avoir une chance de revenir dans le match. Par ailleurs, Loïc Lacasse, toujours blessé, subira des traitements cette semaine. 

Notons qu’en toute fin de rencontre, Marc-Olivier D’Amour croyait bien avoir égalisé le pointage, mais l’arbitre a vu autrement. Sur les ondes de CIEL-FM, l'attaquant a avoué croire, tout comme ses coéquipiers, que la rondelle avait traversé la ligne rouge. 

UNE 2E CHANCE 

Malgré la déception, les séries éliminatoires ne sont pas terminées pour les 3L. Grâce à leur 5e position au classement général, les Louperivois ont accès à la ronde de la 2e chance (repêchage). C’est une formule 2 de 3 qui les opposera au Cool-FM de Saint-Georges dès vendredi prochain, en Beauce. 

Les 3L auront donc l’opportunité de faire oublier ce revers contre les Éperviers, et qui sait, les retrouver plus tard en finale. Si les 3L réussissent à éliminer Saint-Georges, ils rejoindront Jonquière en demi-finale. Sinon, leur saison prendra fin. 

Davantage d’informations seront divulguées cette semaine concernant la prochaine rencontre à domicile. Les 3L n’ont pas accès au Centre Premier Tech la fin de semaine prochaine parce que c’est le Salon de l’habitation. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Très décevant de voir les champions se faire avoir de la sorte.

    Déçu - 2017-03-26 18:30