Publicité
11 mars 2017 - 07:32

Richard Lanctôt range son gant et ses crampons

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Après une impressionnante implication de 14 ans dans le baseball sénior de Trois-Pistoles, Richard Lanctôt quitte pour une retraite sportive bien méritée. Il tourne la page en gardant en mémoire ses six championnats, mais aussi (et surtout), certaines finales qui avaient un goût de grandes victoires.

Humble, le principal intéressé ne souhaitait pas faire grand bruit de son départ. Celui-ci marque néanmoins une page d’histoire du baseball sénior dans les Basques. Personne n’a eu un parcours comme le sien.  

«Richard est un fier compétiteur et un passionné. Il a toujours trouvé la recette pour gagner, et ce, malgré les changements dans la ligue. Il jouait et coachait à sa manière, il était toujours là pour défendre ses joueurs, ses convictions», raconte le Pistolois Daniel Desjardins qui le connaît depuis plus de 16 ans.

En 14 saisons sur un terrain de balle, Richard Lanctôt a ainsi contribué non seulement au succès des siens, mais il a aussi participé au développement de la relève. Sous son ère, les Canonniers, le FM 107 et le Construction Michaël Bérubé, n’ont jamais manqué les séries éliminatoires. Ils sont aussi nombreux à avoir débuté dans le baseball sénior sous ses ordres.

«Je suis fier de la longévité de que nous avons eu comme équipe. Nous avons toujours réussi à nous réinventer chaque année, souvent dans l’adversité. Pour moi, l’atteinte de certaines finales valait tout autant qu’un championnat. Certaines années, on s’est surpris et c’était vraiment le fun», se remémore-t-il.

Évidemment, Richard Lanctôt n’a pas été le seul artisan des succès des équipes de Trois-Pistoles. Il y a eu Harold Pelletier et maintenant Éric Rousseau à ses côtés, notamment. «Richard, c’était le leader de notre groupe, on le suivait (…) Il ne parlait pas énormément, mais il a su donner confiance à ses joueurs et les faire progresser», a ajouté Daniel Desjardins qui l’a d’abord connu au hockey mineur.

Avec son retrait de la compétition, le Construction Michaël Bérubé perd cette année un morceau important. Heureusement, l’équipe a toujours son noyau, un groupe de joueurs qui ont justement bénéficié des conseils de Richard Lanctôt à leur début.

«Les Simon Rousseau, Dave Voyer et Michaël Bérubé ont eu leur première chance avec lui comme entraineur-chef. Nous le remercions pour les belles années, il sera toujours le bienvenu dans l’entourage de l’équipe», a souligné à son tour, Éric Rousseau, qui prend la relève à la barre du CMB de Trois-Pistoles.

Pour la présidente de l’équipe, Micheline Côté, le vétéran receveur a fait beaucoup pour le baseball sénior. «C’est un homme passionné et il a su le démontrer envers tous ses coéquipiers en faisant d’eux des champions. Je le remercie grandement moi aussi», a-t-elle témoigné.

Richard Lanctôt passe maintenant la balle à la génération suivante et entame un nouveau chapitre. Il dit partir l’esprit en paix, son équipe étant encore très compétitive et surtout entre de bonnes mains.

 

Publicité

Commentez cet article