Publicité
12 février 2017 - 06:02 | Mis à jour : 13 février 2017 - 09:05

Quatrième défaite de suite pour les 3L

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Une période de travail ne suffit pas pour remporter une partie de hockey. La visite de l’Assurancia de Thetford Mines l’a de nouveau rappelé au 3L, le samedi 11 février, au Centre Premier Tech. Ils ont subi une 4e défaite consécutive, cette fois par la marque de 5 à 2.

La troupe de l’entraineur Simon Turcot avait pourtant entamé la rencontre comme elle le souhaitait, imposant son rythme aux visiteurs dès la première mise au jeu. Marc-André Tourigny, avec son 11e but, permettait même aux siens de rentrer au vestiaire avec une avance d’un but.

Cependant, tout s’est ensuite écroulé pour l’équipe locale qui ne s’est pas présentée dans les 10 premières minutes au 2e engagement. Manque d’effort et d’exécution, indiscipline… tout a été fait pour permettre à l’Assurancia de revenir dans le match. Après 40 minutes, c’était devenu 3 à 1.

«On n’était pas là en début de 2e période. Le sport, c’est une question de momentum et de confiance. Présentement, on joue de très bonnes premières périodes, mais on s’écroule par la suite. On n’avait aucune raison de sortir comme ça. On perd par notre faute», a souligné Simon Turcot, après la rencontre.

Le calvaire des 3L s’est poursuivi au 3e vingt. Malgré quelques belles séquences, c’est surtout Thetford Mines qui a bourdonné dans le territoire adverse. Ils ont d’ailleurs profité de quelques erreurs des Louperivois pour ajouter 2 autres buts.

«C’est inacceptable. On n’est pas capables de jouer 60 minutes et c’est notre gros problème depuis quelques matchs (…) C’est vraiment plate de voir ce qui arrive, mais il reste 6 matchs à la saison et on veut s’en servir pour bien jouer et se préparer pour les séries», a soutenu Marc-Olivier D’Amour, qui a participé au but de Benjamin Lecomte en toute fin de match.

«RESTER POSITIFS»

Visiblement déçus, les 3L ne se laissent toutefois pas abattre. Le mot d’ordre était «positivisme» après la rencontre. Tous les joueurs rencontrés parlaient du bon esprit d’équipe dans la chambre et que l’important, c’était de garder le moral.

«Il faut se retrousser les manches, trouver du positif, même s’il n’y en a pas toujours beaucoup, et recommencer à travailler fort. On sait de quoi on est capable, on a un bon groupe, il faut rebâtir notre confiance en vue des séries», a commenté le capitaine Sylvain Deschâtelets, précisant qu’il prend une partie du blâme pour la séquence difficile de l’équipe.

Notons enfin que les nouveaux joueurs, Loïc Lacasse et Samuel Noreau, n’ont pas encore connu la victoire dans l’uniforme louperivois. Deschâtelets et D’Amour ont d’ailleurs regretté d’avoir laissé tomber leur gardien à plusieurs reprises au cours des derniers matchs.

Les 3L ne disputaient qu’un seul match ce week-end. Ils tenteront maintenant de rebondir vendredi (17 février), alors qu’ils accueilleront les Éperviers de Sorel-Tracy, dès 20 h.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Et c'est pas fini.....comme dirait la chanson.....!

    Pierre M. Drayaf - 2017-02-13 08:35