Publicité
16 janvier 2017 - 10:46

Guillaume Bastille cogne à la porte des Mondiaux

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Guillaume Bastille a réussi un dépassement in-extremis dans les derniers mètres du 3000 mètres, ce qui lui permet d’être en bonne position en vue d’une place pour les Championnats du monde de patinage de vitesse courte.

L’athlète de Saint-Modeste a conclu au 5e rang les Championnats canadiens présentés à Montréal du 13 au 15 janvier. Cette 5e place ne confirme pas la place de Bastille pour les Mondiaux, car le 5e patineur sera choisi par Patinage de vitesse Canada. « Je pourrais perdre ma place, mais il faudrait que le patineur prouve que ça vaut la peine », a mentionné le principal intéressé.

Au départ du 3000 mètres, Guillaume Bastille devait absoluement traverser la ligne d’arrivée devant François Hamelin afin de consolider sa 5e place au classement général. Au dernier tour, alors qu’il était au 8e rang, Guillaume Bastille a explosé dans le dernier virage, lui permettant de dépasser Samuel Girard et Hamelin. « C’est ça qui a fait la différence. Mathématiquement, il y avait tellement de possibilités avec les points pour les sprints, a-t-il admis. Avant la course, je jonglais un peu avec les chiffres, les positions et les possibilités de course. »

Malgré toutes les hypothèses étudiées avec sa conjointe avant le départ, la course ne se déroulait pas à son avantage. « La course qui s’est passée, ce n’était pas le pire scénario, mais ce n’était pas le meilleur. En bout de ligne, ce fut une course lente pour le peloton, ce qui avantageait François, qui est un meilleur sprinteur, a-t-il décrit. J’essayais de me positionnier comme il faut dans la tête du peloton de poursuite. Je me suis ramassé dernier du groupe et j’ai un peu pesé sur le bouton panique. J’ai pris le plus de vitesse que je pouvais et ça passait ou cassait. Il a fallu que je sorte le geste désespéré à la fin. »

Pas le même patineur

Dès la première journée des Championnats canadiens, le médaillé d’or olympique à Vancouver a mis la main sur la médaille d’argent au 1500 mètres. Sur les 2 autres distances, il a terminé le 500 mètres au 11e échelon et le 1000 mètres à la 7e place. « Ma demi-finale sur 1000 mètres était quand même bien, mais je n’ai pas réussi à faire les bons gestes pour aller en finale A. Je suis un peu déçu de ma finale. J’ai moins bien géré ma vitesse et mes positionnements, a analysé le patineur de 31 ans. Sur 500 mètres, je me sentais moins bien que j’aurais espéré. J’étais moins confortable. »

S’il compare ses performance de la fin de semaine dernière avec celles des sélections de septembre, où il avait pris le 10e rang après une longue absence, il voit une nette amélioration. « En septembre, je savais les lacunes que j’avais. Je ne me sentais pas compétitif et je voulais revenir à un bon niveau avec les autres, a-t-il conclu. Ce sont les petites choses qui font la différence.»

 

Publicité

Commentez cet article