Publicité
14 janvier 2017 - 06:03

Programme double Rivière-du-Loup-Jonquière

Les 3L remportent le premier duel en fusillade

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le brio du gardien de but Derick Roy a permis aux 3L de Rivière-du-Loup de remporter le premier de deux matchs qui les opposent cette fin de semaine aux meneurs dans la LNAH, les Marquis de Jonquière. Vendredi, les Louperivois ont gagné le duel 3 à 2 en fusillade.

Derick Roy a notamment été intraitable lors la période de tirs de barrage, alors qu’il a arrêté, sans trop d’ennuis, les trois lancers auxquels il a fait face. Il avait tout aussi bien fait durant la partie, effectuant 40 arrêts.

«Ç’a été une victoire d’équipe, mais Derick nous a encore sauvés à quelques reprises ce soir. Souvent, quand une équipe gagne un match de hockey, le gardien est l’une des premières étoiles. Ce soir, Derick a été très bon, même s’il s’est fait frapper à quelques reprises», a déclaré l’attaquant Marc-Olivier D’Amour, auteur d’un gros but en 3e période.    

Le brio du gardien de but des 3L n’est d’ailleurs pas passé inaperçu sur le banc des Marquis. «Je l’ai trouvé très bon, j’ai été surpris. S’il n’est pas là, ce n’est pas la même game. Pour moi, on a eu les meilleures chances de marquer, mais on n’a pas complété», a commenté Richard Martel, entraineur des Marquis.

De son côté le principal intéressé était seulement heureux d’avoir remporté les deux points. «Avec le rythme du match et la rapidité du jeu, c’est facile de rester concentré. C’était une partie excitante à jouer. Tous les joueurs voulaient gagner pour le gars d’à côté. C’est une victoire super importante», a-t-il partagé.

MATCH

Après un début de match à la faveur des visiteurs, ce sont les 3L qui ont marqué le premier but grâce à Maxime Villemaire. En 2e période, Jonquière a trouvé le fond du filet, ramenant tout le monde à la case départ.

Puis, après s’être échangé un but de chaque côté lors du 3e vingt, les deux équipes se sont donné rendez-vous en prolongation. Celle-ci a été animée par de belles chances, mais surtout par une situation controversée. Alors que les 3L attaquaient à deux joueurs, seuls contre le gardien Cédric Desjardins, celui-ci a signifié que son filet était déplacé. La foule était furieuse.

«Sur le jeu une minute avant, le filet était déjà déplacé. Je savais que ce n'était qu'une question de temps avant que l'autre équipe reprenne la rondelle. J'ai laissé le filet là. Ça fait partie de la game», a-t-il expliqué après la rencontre.

Ce jeu n’aura finalement pas couté la victoire aux locaux, puisque Marc-André Tourigny a été le seul joueur à marquer en fusillade, offrant ainsi la victoire aux siens.

«Nous sommes évidemment très satisfaits. Après la fin de semaine dernière, sortir un match comme celui-là contre l’équipe première au classement, c’est de bon augure pour demain. La confiance est là», a indiqué Simon Turcot, entraineur des 3L.

2e RENCONTRE

Les 3L et les Marquis croiseront de nouveau le fer ce soir, 19 h 30, au Centre Premier Tech. Gageons que l’intensité montera d’un cran. Jonquière voudra assurément arrêter sa séquence de trois défaites consécutives.  

 

Publicité

Commentez cet article