Publicité
13 janvier 2017 - 13:02

Guillaume Bastille a fait ses devoirs pour les nationaux

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Guillaume Bastille a maintenu sa préparation en vue des Championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste. La compétition nationale se déroulera du 13 au 15 janvier à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal.

À la suite de sa 10e position aux sélections nationales en septembre dernier, le patineur de Saint-Modeste a poursuivi son entraînement. Pour l’athlète, l’objectif ultime des Championnats canadiens est d’obtenir son billet pour les Championnats du monde présentés en mars.

En plein milieu de la saison, alors que les patineurs sont au sommet de leur forme, Guillaume Bastille est conscient que chaque place gagnée en course sera importante et que le classement sera serré. « Ça va être celui qui va faire le moins d’erreurs et la performance la plus propre, a mentionné le patineur. C’est toujours assez intense et il n’y a pas beaucoup de place à l’erreur. Tout le monde est en forme. »

Physiquement, l’athlète de 31 ans se sent bien et est dans une bonne période. La saison dernière, il avait raté plusieurs mois d’activité à la suite d’une opération à l’épaule gauche.

Sur le Circuit élite

En dehors des nombreuses heures d’entraînement cet automne, Guillaume Bastille a participé à deux compétitions du Circuit élite. Les différentes épreuves lui ont permis de faire plusieurs tours en course, lui qui a eu de la difficulté à bien évaluer ses forces et faiblesses lors des sélections nationales après plusieurs mois d’absence. « Ce fut des compétitions intéressantes. Les deux compétitions se sont bien déroulées et ça a été agréable de faire des courses, a-t-il admis. Le calibre était assez bon. »

À Drummondville en octobre, Bastille a pris le 7e rang du classement général. Quelques semaines plus tard, en décembre à Sherbrooke, il a terminé 1er. Il a pu voir une progression entre les deux compétitions. « En octobre, on revenait des essais et ça n’allait pas nécessairement bien. La motivation et l’intensité étaient moins là, a avoué le médaillé d’or olympique. J’ai pris celle de Sherbrooke comme une préparation des Championnats qui s’en viennent. Côté qualité de patin, forme physique et points techniques, tout était beaucoup mieux qu’aux essais de septembre. Ça m’a permis de travailler beaucoup de choses tactiques. »

Les 32 meilleurs patineurs et patineuses seront à Montréal. À la fin des Championnats canadiens, en incluant les points récoltés sur d’autres distances l’automne dernier, les 3 premiers patineurs seront qualifiés pour les Mondiaux. Par la suite, s’il n’y a pas eu de demande d’exemption, le 4e au classement ira rejoindre les 3 premiers. Finalement, le 5e choix sera décidé par Patinage de vitesse Canada.

 

Publicité

Commentez cet article