Publicité
12 décembre 2016 - 14:54 | Mis à jour : 15:09

Retour dans le ring réussi pour Sébastien Dubé

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Encore une fois, les pugilistes de l’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup se sont imposés dans le ring. Le 10 décembre dernier, dans le cadre du gala de boxe Fight Night 2 organisé par le club de boxe Rimouski, six boxeurs s’entrainant sous la férule de Mathieu Lavoie-Dion ont quitté l’arène victorieux, dont Sébastien Dubé qui effectuait son grand retour.

Dubé, un «ancien» de l’EBO RDL et favoris de la foule louperivoise a fait sa marque aux championnats canadiens en 2011. Inactif depuis 5 ans et maintenant âgé de 33 ans, il effectue un retour en force chez les 165 livres sénior élite après quelques mois d’entrainement.

«En demi-finale de la soirée, Dubé affrontait la vedette locale Gaby Fournier. Après un premier round plutôt serré, le pugiliste de Saint-Cyprien qui réside depuis près de 10 ans à Saint-Modeste a renversé la vapeur au deuxième en déstabilisant le Rimouskois avec de puissants uppercuts qui ont durement atteint Fournier qui a semblé être blessé au nez», a raconté Mathieu Lavoie-Dion. Fournier, connu pour sa robustesse, n’a pas abandonné. Une victoire par décision unanime pour Sébastien.  

BRYAN NADEAU OUELLET «LE MARTEAU»

La finale du gala a été l’occasion, encore une fois, pour Bryan Ouellet de faire étalage de son immense talent… et de sa force de frappe. Dans un combat chez les 170 livres junior élite, l’affrontement entre l’espoir de l’EBO RDL et Simon Bérubé, vice-champion canadien, était gage d’un furieux combat.

«Ouellet a largement dominé son adversaire, il ne lui a donné aucun répit durant les trois rounds, lui infligeant même un compte de huit. Plusieurs spectateurs lui ont même trouvé le surnom de «marteau» et plusieurs le scandaient, devant les impressionnantes et puissantes charges de Bryan. Le boxeur de Rimouski a fait preuve de résistance et de caractère, mais ce n’était pas suffisant. Bryan était définitivement trop fort», a commenté le coach.

LANCTOT ET GALLANT

Foi de Mathieu Lavoie-Dion, Tymothé Lanctot et Véronique Gallant sont apparus comme de véritables révélations samedi dernier. Lanctot, oeuvrant chez les 165 livres junior, et Véronique Gallant chez les 125 livres sénior femme, ont impressionné par leur niveau technique et tactique. Lanctot a même infligé un compte de huit à son adversaire du club local pour une victoire par décision unanime. Gallant a quant à elle livré une performance quasi parfaite devant son adversaire du club des apprentis champions de St-Hyacinthe pour l’emporter en combat Défi.

COMBAT DE LA SOIRÉE

Le trophée du combat de la soirée est allé à Daphnée Dumont, du programme sport-étude du Collège Notre-Dame. Combattant chez les 120 livres junior femme, elle a été confrontée à Charlie Dionne, de Rimouski. Les deux pugilistes se sont échangés coups pour coups dans un furieux combat. En plus de la victoire, Daphnée met la main sur ce trophée à son deuxième combat seulement en carrière.

De son côté, Camille Gougoux, du programme sport-étude du Collège Notre-Dame, s’est qualifiée pour les jeux du Québec.

Une soirée parfaite, donc, pour l’EBO RDL. «Je suis fier de nos victoires, mais particulièrement des performances de nos boxeurs et de l’excellent travail d’équipe qui a permis une préparation d’avant match de qualité. Merci aux assistants et entraineurs qui nous ont accompagnés dans cette réussite, soit Fay Chabot, Samuel Leblond, Samuel St-Pierre, Serge Coulombe et Carol-Ann Dionne», a souligné Mathieu Lavoie-Dion.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article