Publicité
9 octobre 2016 - 06:26

Les 3L s’inclinent lors de leur match inaugural

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les 3L de Rivière-u-Loup aimeraient sans doute pouvoir revenir dans le temps de 24 h. Après un match fort convaincant vendredi à Thetford Mines, les Louperivois ont connu une rencontre difficile le lendemain, lors de leur match d’ouverture local, s’inclinant 6 à 4 aux mains des Éperviers de Sorel-Tracy.

Après la rencontre, les regards étaient bas. Tous savaient bien qu’ils n’avaient pas connu la performance espérée lors de ce premier rendez-vous au Centre Premier Tech cette saison.

«On a accordé beaucoup de revirements, on a perdu toutes nos bataille à un contre un, on faisait que des jeux compliqués… on s’est donné une game très difficile. On aussi beaucoup trop accordé de lancers dangereux, au moins 22 en deux périodes, ça n’a pas de bon sang (…) Faut revenir à la base et il faut que tout le monde se présente», a déclaré Alain Gardner, ne mâchant pas ses mots.

Dans ce match où plusieurs auraient pu mieux paraitre, le gardien de but Guillaume Decelles s’est révélé être l’étoile chez les 3L. Bombardé de 50 lancers, le jeune cerbère a sauvé les siens plus d’une fois. «Ça reste très frustrant de perdre un match comme ça. Ils ont eu tellement de chances. Je sais qu’on est une meilleure équipe que ça, mais ce soir, ça n’a seulement pas fonctionné, on n’a pas été assez intenses», a-t-il commenté.

Même son de cloche du côté du capitaine, Sylvain Deschâtelets. Malgré ses deux buts, le vétéran était visiblement déçu, alors que la soirée se voulait festive. Celle-ci a débuté avec une présentation spectaculaire des joueurs et une levée protocolaire de la bannière des champions. Un moment d’émotion pour le vétéran et les membres 2015-2016, auquel ont assisté 1600 spectateurs.

«On a manqué d’énergie. J’ai fait des points, mais ça n’a pas d’importance sans la victoire. On va se ressaisir et bâtir sur la victoire à Thetford.»

Tirant de l’arrière 3 à 2 après un 2e engagement difficile, les 3L ont amorcé le dernier vingt du bon pied, prenant l’avance grâce à deux buts rapides. La vitesse des Sorelois a cependant fait mal en fin de période, alors qu’ils ont marqué 3 fois sans réplique pour se sauver avec les deux points. Sorel-Tracy a marqué deux fois en désavantage numérique et une fois avec l’avantage d’un homme.

Chez les 3L, Jean-Philip Chabot et Étienne Archambault ont aussi trouvé le fond du filet.

THETFORD MINES

Vendredi, les 3L ont montré un visage bien différent que celui présenté le lendemain au Centre Premier Tech. Dans une victoire de 7 à 4 contre l’une des équipes les plus redoutables du circuit, l’Assurancia, les Louperivois ont démontré tout le potentiel que peut offrir leur groupe de joueurs. Maxime Villemaire est celui qui a signé ce gain avec un tour du chapeau. Francis Trudel, avec une récolte d’un but et trois mentions d’aide a aussi très bien fait. Les autres marqueurs ont été D’Amour, Deschâtelets et Chabot.

PROFONDEUR

C’est l’histoire de la présaison, l’état-major des 3L se retrouve avec beaucoup de profondeur entre les mains. Samedi, des joueurs comme Dany Massé, Jean-Christophe Gauthier, Alex Émond et Michael Ward étaient laissés de côté.

Ce luxe pourrait de révéler un couteau à deux tranchants pour les joueurs. Après la partie contre Sorel, Alain Gardner a acquiescé l’idée que cette profondeur doit mettre une certaine pression sur les joueurs.

«On garde beaucoup de talents tout près, alors c’est évident que si nous ne sommes pas satisfaits de certaines choses, il n’est pas impossible de les voir jouer des matchs. Personne n’est vraiment à l’abri», a-t-il expliqué. Des propos corroborés par le directeur Karl Boucher.

Le vendredi 14 octobre, les 3L seront en visite à Jonquière pour une première fois cette année. Le lendemain, ils accueilleront Laval au Centre Premier Tech, dès 20 h.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article