Publicité
8 septembre 2016 - 06:32

Jeux paralympiques

Cindy Ouellet en action aujourd'hui à Rio

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La basketteuse en fauteuil originaire de Rivière-du-Loup, Cindy Ouellet, débute ce jeudi 8 septembre sa 3e participation aux Jeux paralympiques. Depuis plus d’un an, celle qui est l’une des leaders de son équipe, souligne qu’elle ne vise rien d’autre que l’or au Brésil. 

C’est que l’équipe canadienne de basketball en fauteuil a toutes les raisons d’être confiante en entamant le tournoi paralympique. C’est elle qui a remporté les derniers Championnats du monde en 2014 et elle est passé à un cheveux de remporter les jeux parapanaméricains de 2015, s’inclinant dans un match très serré contre les Américaines. 

À sa troisième participation aux Jeux –après une 5e place à Beijing et une 6e place à Londres–, Cindy Ouellet se retrouve à être l’une des athlètes les plus expérimentées de l’équipe canadienne composée de 12 joueuses. Dans une entrevue accordée à Info Dimanche il y a un an à peine, la basketteuse de 26 ans soulignait la complémentarité de la formation. 

« Notre moyenne d’âge sera un peu plus jeune que par le passé, soit en bas de la trentaine. De plus, notre équipe démontre une belle cohésion et chaque joueuse y apporte des forces qui se complètent bien » avait alors souligné Ouellet, qui est arrivée à Rio depuis le 29 aout. 

Cindy Ouellet, dont les parents sont Paulo Ouellet et Christine Émond, a découvert le basketball en fauteuil roulant par le biais d’un physiothérapeute en 2005 et elle a fait ses débuts au sein de l’équipe nationale féminine séniore en 2007. Parallèlement à ses accomplissements sportifs, Cindy Ouellet est titulaire de deux maitrises en physiothérapie et en biomédical. Cette année, elle a début un doctorat en ingénierie biomédical en Californie.  

Aux Jeux de Rio, l’équipe de basketball en fauteuil féminin est dans le groupe A, composé de l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Argentine et le Brésil. Le premier match aura lieu le 8 septembre dès 9 h 30 contre la Grande-Bretagne. 

DIANE ROY

Les Jeux paralympiques de Rio sont également l’occasion d’observer les performances d’une autre athlète originaire de la région : Diane Roy. Native de Lac-des-Aigles, au Témiscouata, Mme Roy en est à ses 6e Jeux paralympiques et compte déjà 5 médailles paralympiques (quatre bronzes et une d’argent) à son actif. 

Aujourd’hui âgée de 44 ans, l’athlète qui habite la région de Sherbrooke depuis une vingtaine d’années, a prouvé sa grande force de caractère en se qualifiant pour les Jeux de Rio, d’autant plus qu’il y a un an à peine, elle donnait naissance à un premier enfant.

« La ténacité et le dévouement ont fait de Diane Roy, quintuple athlète paralympique, une des plus grandes vedettes internationales du Canada en course en fauteuil roulant », écrit le comité paralympique canadien sur son site Web. 

Diane Roy est détentrice du record du monde au 5000 m. Elle possède aussi les records canadiens aux 1500 m et 5000 m et au marathon. 

 

Publicité