Publicité
12 août 2016 - 16:45 | Mis à jour : 15 août 2016 - 17:44

Le camp de sélection des Albatros bat son plein

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Débuté le dimanche 7 aout, le camp de sélection des Albatros du Collège Notre-Dame roule à fond de train au Centre Premier Tech. Une quarantaine de joueurs sont présents et performent sous les directives de Christian Caron, de retour derrière le banc après cinq ans d’absence.

Parmi les joueurs invités au camp de sélection, une vingtaine proviennent de la région du KRTB. Ceux-ci n’ont d’ailleurs pas manqué d’impressionner l’entraineur d’expérience. «On sent que ces gars-là sont plus motivés que jamais. C’est très positif. Honnêtement, côté nombre et qualité, je crois que c’est une des meilleures années pour les joueurs du KRTB», a déclaré Christian Caron.

«Je veux souligner l’attitude avec laquelle les vétérans se sont présentés. Avec leur prestance, leur force physique. Les recrues ont été dans leur sillon et tout se passe vraiment bien.»

ÉQUIPE

Le coach n’a jamais caché qu’il appréciait les équipes combattives, intenses et offensives. Avec le potentiel présent ces jours-ci au Centre Premier Tech, nul doute dans son esprit que les Albatros seront compétitifs au cours de la prochaine saison, et ce même si certains vétérans restent dans le niveau supérieur.

«C’est évident que je veux une équipe qui performe à un tempo rapide. Avec la condition physique des joueurs ici, je ne suis pas inquiet (…) On va être offensifs, c’est certain. On veut être efficaces, physiques et disciplinés.»

La saison 2016-2017 accueillera différentes nouveautés dans l’organisation des Albatros. Outre les changements de garde derrière le banc de l’équipe, la structure intégrée héberge désormais le Midget Espoir.

«Les jeunes vont pratiquer avec le Midget AAA. Ils vont être dans le système, vont connaitre les gars. Ils ne seront plus en terrain inconnu. Je crois que c’est la situation parfaite pour les Albatros.», a-t-il commenté, rappelant la belle complicité qu’il y a avec son adjoint Eudore Aucoin.

RETOUR

S’il embrasse à nouveau ses responsabilités d’entraineur depuis juin dernier, Caron n’a jamais été bien loin de la patinoire lors de ces cinq années. Retrouver les rênes de l’équipe s’est donc fait naturellement. «Ç’a coulé de source. Je suis très à l’aise.»

L’homme a muri. S’il admet mieux choisir ses combats, le développement des joueurs demeure au cœur de ses priorités. Il suffit d’aborder avec lui la possibilité de perdre de jeunes vétérans au profit de la Ligue junior majeure du Québec (LHJMQ) pour le réaliser.

«On en perd toujours. Je l’ai moi-même fait à 16 ans et ça n’a pas été une bonne décision. À moins d’être une vedette capable d’évoluer sur l’un des trois premiers trios, ce n’est pas une situation gagnante.»

Il rappelle le parcours de deux anciens oiseaux, Gabriel Dumont et Cédric Paquette qui n’ont pas cédé aux charmes de leur équipe junior. Dumont était demeuré avec les Albatros et y avait remporté le championnat des marqueurs. Trois ans plus tard, il marquait 51 buts avec les Voltigeurs de Drummondville. Quant à Paquette, deux ans après avoir choisi d’assumer son rôle de vétéran avec les Albatros, il faisait le saut dans avec le Crunch de Syracuse (AHL) avant de rejoindre juste à temps pour les séries éliminatoires, le Lighning de Tampa Bay de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Collaboration : François Drouin

Publicité

Commentez cet article