Publicité
13 mai 2016 - 13:14

Dernier tour de piste pour la course Claudie-Ouellet

Il devenait trop difficile émotivement pour les parents de Claudie Ouellet, Guylaine Bouchard et Michel Ouellet, de tenir la célèbre course année après année. C’est pourquoi l’édition du 20 mai, la dixième, sera la dernière. 

La première édition de la célèbre course remonte à 2007, peu de temps après le décès de la jeune fille de 15 ans, qui souffrait d’une maladie rare qui se traduisait par un trouble de la coagulation. Elle fréquentait l’École secondaire Chanoine-Beaudet de Saint-Pascal et était grandement impliquée et aimée de tous. « Ses amis nous avaient approchés avec cette idée de faire une course. À l’époque, le parcours menait les coureurs jusqu’au cimetière, où les jeunes se recueillaient avant de continuer la course », se souvient Michel Ouellet, le père de Claudie. « Au départ, c’était petit et on ne savait pas ce que ça deviendrait. Et avec ce moment, on n’oubliait pas Claudie », ajoute-t-il. L’histoire a décidé que cette idée spontanée deviendrait un événement.

10 ans plus tard

La course Claudie-Ouellet a pris de l’ampleur. De plus en plus de jeunes y participaient au sein de la Commission scolaire. « Chaque mois de mai, finalement, c’était dur de ramener le souvenir de Claudie. La peine ne s’estompait pas. C’est tellement un bel événement très difficile à arrêter. Il y a deux ou trois ans, on avait décidé que la 10e édition, en 2016, serait la dernière. La Commission scolaire a compris et respecté notre choix ». Les organisateurs ont affirmé avoir le cœur déchiré d’arrêter cette belle activité rassembleuse, qui permettait d’amasser des fonds pour les jeunes malades, mais acceptent très bien la décision des parents de Claudie. « Il n’est pas dit qu’on ne fera plus jamais rien, mais ce ne sera plus sous le nom de Claudie », a résumé l’enseignant responsable, François Dupont.

Édition très spéciale

La course du 20 mai prochain sera très spéciale. Habituellement, ce sont les élèves de 4e, 5e et 6e années seulement qui étaient invités à participer. Les plus jeunes attendaient impatiemment leur tour. Cette fois, tous les élèves du primaire, maternelle comprise, seront de la partie, ce qui amène un encadrement supplémentaire. Pour cette raison, ce sont uniquement les neuf écoles primaires du Kamouraska qui s’y rendront. « Il y aura un dernier 3 km dès 13 h 30, une course symbolique, avec des jeunes de la Commission scolaire. C’est important pour nous de terminer en beauté », d’indiquer Geneviève Soucy, directrice de l’école secondaire. Grâce aux dons amassés par les enfants, un jeune du Bas-Saint-Laurent pourra vivre un Rêve d’enfant, comme Claudie l’avait fait il y a plusieurs années.

La présidence d’honneur a été confiée, précisons-le, aux parents de Claudie Ouellet. « Pour ma famille, ce ne sera pas facile de vivre cette dernière édition », admet M. Ouellet.

La course aura lieu le vendredi 20 mai.

Collaboration : Stéphanie Gendron, Le Placoteux

Publicité