Publicité
26 avril 2016 - 06:57

Gants de bronze

Trois champions de plus pour l’EBO RDL

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Les pugilistes de l’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup n’en finissent plus d’avoir du succès sur la scène nationale. Après les Gants dorés, les Championnats canadiens où Fay Chabot a fait écarquiller bien des yeux, voilà que trois boxeurs ont remporté les derniers gants de bronze qui ont eu lieu du 22 au 24 avril derniers à Victoriaville.

Camille Gougoux, Angélie Ouellet et Jordan Perry, tous trois du programme sport-étude en boxe olympique du Collège Notre-Dame sont revenus couverts d’or du comté d’Arthabaska. Pour les trois athlètes, il s’agit d’un premier titre en boxe.

«Camille Gougoux et Angélie Ouellet, qui ont à peine 6 mois d’expérience en boxe olympique, se sont montrées beaucoup trop fortes pour leur catégorie en remportent tous leurs combats par mise hors de combat technique (TKO) au 1er round! », a lancé l’entraineur-chef, Mathieu Lavoie-Dion.
«C’est une première pour l’EBO comme performance aux gants de bronze, surtout pour des filles, un gros wow ! Ce sont des victoires décisives et convaincantes, Camille et Angélie ont été très agressives et déterminées», a-t-il poursuivi.

De son côté, Jordan Perry a su mettre à profit ses qualités athlétiques dans un combat ou la mobilité a fait toute la différence face à un adversaire, qui aux dires même de l’entraineur s’est montré «très agressif.» L’effort a été méritoire, et c’est la médaille d’or au cou que le jeune pugiliste est revenu en terre louperivoise.

AUTRES

Pour leur part, Vincent Dumont, Jérémie Dufour et Mélina Laplante ont obtenu la médaille de bronze. «Vincent a disputé son meilleur combat à vie, une performance qu’on peut aisément qualifier de parfaite. Il a dominé son adversaire presque uniquement avec son jab, ce qui a impressionné beaucoup de monde sur place.»

Quant à Jérémie, ce dernier s’est incliné face au champion de la catégorie dans un combat particulièrement serré. Pour la jeune Mélina, âgée de 12 ans seulement, il s’agissait de son premier combat. Elle s’est inclinée contre celle qui allait remporter la médaille d’or. Tymothé Lanctôt s’est incliné à son premier combat, une défaite crève-cœur, lui qui menait après le premier round.

GANTS DE BRONZE

Les Gants de bronze s’adressent aux boxeurs qui ont 5 combats et moins à leur fiche. Il s’agit d’un tournoi novice. Les Gants d’argent s’adressent aux pugilistes ayant disputé 10 combats et moins alors que les Gants dorés, une classe ouverte, s’adressent aux boxeurs ayant disputé plus de 10 combats.

 

Publicité