Publicité
15 avril 2016 - 10:46

Cédric Paquette est prêt pour les séries

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Il y a un an, il ne manquait que 2 victoires pour que Cédric Paquette et le Lightning de Tampa Bay boivent dans la Coupe Stanley. À partir de cette semaine, tout est à recommencer.

Le chemin est long afin de soulever le précieux trophée. Seize victoires durement acquises sur une période de 2 mois. Pour l’avoir vécu, Cédric Paquette est conscient du défi à relever. « On recommence à zéro et il ne faut pas penser à la finale tout de suite, a avoué le centre, quelques heures avant le duel contre les Canadiens au Centre Bell le 9 avril. Je pense qu’on y va match après match.»

Avec le 2e rang de la division Atlantique, le Lightning se mesure aux Red Wings de Detroit en première ronde. Le joueur originaire de Gaspé âgé de 22 ans soutient que l’équipe devra avoir le pied dans le plancher dès la première minute du premier match. «On ne peut pas se garder de l’énergie pour la finale. On ne sait jamais, c’est vraiment dur de s’y rendre. Ça va être de tout donner avec les blessures qu’on a. Tout le monde doit élever son jeu d’un niveau», a révélé Paquette, dont l’équipe devra se passer de leur meilleur joueur, Steven Stamkos, pour les séries.

Ralenti par les blessures

Des blessures ont contraint Cédric Paquette à jouer 56 des 82 matchs du calendrier régulier. Le numéro 13 a été absent du 14 novembre 2015 au 22 décembre 2015 pour soigner une blessure.

«J’ai eu des hauts et des bas. La saison a mal commencé avec une blessure pendant le camp d’entrainement, a spécifié l’ancien de l’Albatros du Collège Notre-Dame. J’ai perdu beaucoup de momentum et j’ai dû beaucoup m’entrainer pour reprendre la forme. Ça n’a pas été facile. Je me sens bien avant le début des séries et c’est une bonne chose. »

À cause des matchs ratés, le choix de 4e ronde de l’équipe en 2012 a vu ses statistiques fondre. Il a obtenu 11 points cette saison, à comparer à 19 points il y a un an. Ses 6 buts marqués sont la moitié de l’autre saison. « Il y a des moments où j’aurais aimé plus produire offensivement, a dit Paquette, dont les parents sont venus lui rendre visite cette saison. Je suis un joueur défensif, mais quand tu marques le double de buts la saison d’avant, j’aurais pu mieux faire et j’espère avoir des grosses séries pour mieux me reprendre. »

Le contrat de Cédric Paquette avec le Lightning se terminera à la fin de la saison. Il deviendra agent libre avec compensation. L’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand a joué 122 parties en carrière avec le Lightning, récoltant 31 points. 

 

Publicité

Commentez cet article