Publicité
31 mars 2016 - 06:02

Enfin un tableau indicateur pour les Guerriers

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Rivière-du-Loup - Il semble bien que la patience des Guerriers de l’École secondaire de Rivière-du-Loup sera récompensée. Les joueurs de football, tant benjamins que juvéniles pourront finalement profiter d’un tableau indicateur pour leur prochaine saison.

La Commission scolaire Kamouraska - Rivière-du-Loup a confirmé, par le biais de son conseiller en communication, Guy Lavoie, l’installation du tableau indicateur, mais aussi qu’elle procèderait du même coup à la mise en place du système d’éclairage récupéré du terrain aujourd’hui occupé par le Stade Premier Tech.

Le tableau a été acquis via la Corporation de gestion des terrains sportifs. C’est la Ville de Rivière-du-Loup qui a défrayé le transport en plus de le remiser dans l’un de ses entrepôts. L’installation revient à la Commission scolaire.

Un premier tableau appartenant au Monadnocks de La Pocatière avait déjà été acheté en 2013, mais n’aura jamais été installé. «Entretemps, nous avons eu l’opportunité d’acquérir un deuxième tableau, plus moderne, avec éclairage aux lumières DEL et donc moins énergivore à Drummondville. Le premier tableau devrait être vendu à une équipe de Gaspé», raconte l’entraineur des Guerriers juvéniles, Denis Bossé.

Ce dernier s’est dit confiant de profiter de ses nouvelles installations dès le début de l’été.  Quant à la réalisation d’un terrain synthétique, si le projet est encore dans les cartons, il n’est plus dans les plans à courts et moyens termes.

«Pour l’instant ce n’est pas un besoin criant. Nous avons beaucoup travaillé avec la Ville pour améliorer le terrain actuel. Depuis cinq ou six ans, il y a eu beaucoup d’améliorations. Nous sommes satisfaits, nous avons l’un des meilleurs terrains, on a pas à se plaindre, mais en même temps, on ne refusera pas un terrain synthétique», ajoute M. Bossé.

De plus, les Guerriers profitent maintenant de leur propre espace d’entreposage.

CAMP

Alors que près de la moitié des joueurs des benjamins seront maintenant au sein de l’équipe juvénile, Denis Bossé a craint pour la relève des champions en titre. «J’ai déjà 55 inscriptions au camp, c’est énorme. La relève est là», a-t-il lancé. À noter que le camp s’adresse aux jeunes  de cinquième année primaire et plus.

 

Publicité