Publicité
19 mars 2016 - 06:32

Les Sphinx M12 : une histoire de courage et de caractère

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Rivière-du-Loup – À leur première année au sein de la Ligue de hockey préparatoire primaire (LHPP), les Sphinx M12 de l’École secondaire de Rivière-du-Loup sont passés par toute la gamme des émotions. Petite histoire d’une équipe qui a accompli de grandes choses à travers l’adversité. 

Le samedi 12 mars, la saison des Sphinx s’est terminée sur une défaite en demi-finale des séries éliminatoires de la LHPP. Un résultat qui pourrait en décevoir plusieurs, mais pas cette équipe. En fait, ce revers avait même un petit goût de victoire et pour cause, l’équipe venait de connaître un parcours et un développement au-delà des attentes. 

C’est qu’il y a six mois, lorsque les 16 jeunes joueurs, âgés de 10 et 11 ans, ont entamé cette aventure qu’est la LHPP, la marche était haute pour atteindre le calibre de jeu de certaines équipes bien établies. D’octobre à décembre, la formation n’a remporté qu’un seul match en saison régulière. 

Mais c’était correct, rien ne pressait. Tout ce que l’on demandait aux joueurs, c’était de travailler dur et de s’amuser. Puis, armés d’entraînements individualisés, d’exercices techniques et de travaux sur la nutrition et le sommeil, les Sphinx n’ont pas cessé les efforts et ne se sont pas découragés. Après tout, l’essence même de ce programme allait au-delà des résultats. 

« L’idée était de mettre en place une éthique de travail. Ce qu’on veut faire comprendre, c’est que lorsqu’on met les efforts, ça donne des résultats sur le moyen et long terme », explique Terry Michaud, coordonnateur du programme.

M. Michaud ne pouvait pas mieux dire, puisque c’est exactement ce qui est arrivé. Après les Fêtes, l’équipe a connu une ascension impressionnante, allant chercher huit victoires. Comble de bonheur, la troupe a même battu en quart de finale des séries de fin de saison la puissante équipe de Sherbrooke. Une victoire à l’image de leur saison. 

Tirant de l’arrière 3 à 0, l’équipe a réussi à niveler la marque, in extremis, et a remporté la victoire en prolongation. L’euphorie. « En novembre, ils nous avaient battu 8 à 1. Ils ne comprenaient pas. C’était un moment de fierté pure. Pour les joueurs c’était un peu leur petite Coupe Stanley », a illustré l’entraîneur chef Louis-Philippe Rosa, qui est appuyé par Gabriel Dumont (entraîneur adjoint), Jonathan Pelletier et Chad Lacasse. 

À quelque part, cette saison fut un mal pour un bien pour l’équipe et le programme, concède Terry Michaud. Elle a confirmé de façon plus que concrète la philosophie employée. « Pour nous aussi c’est une victoire, tout le monde est très satisfait », a-t-il ajouté. Ainsi, l’an prochain, certains joueurs feront le saut dans la LHPS avec un coffre à outils bien garni. 

D’ailleurs, la première ronde des séries dans la LHPS, dans les catégories M15 et M17, sera lancé ce week-end et sera disputé aux arénas de Rivière-du-Loup et de Trois-Pistoles. 

 

Publicité