Publicité
13 octobre 2015 - 15:33

Longue absence pour Guillaume Bastille

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Saint-Modeste - Mauvaise nouvelle pour Guillaume Bastille. Le patineur de vitesse courte piste devra être opéré à l’épaule gauche et sa saison est compromise. L’opération se déroulera le 19 octobre et par la suite, l’athlète de Saint-Modeste entreprendra une longue convalescence, qui pourrait durer entre 3 et 6 mois.

Bastille a consulté un orthopédiste au début de la semaine du 28 septembre et le verdict a été qu’il ne peut éviter l’opération.

« C’est l’accumulation des dislocations. Ce n’est pas quelque chose qui va en s’améliorant, a-t-il admis. Disons que si je prends ma retraite, mon épaule sera toujours à risque, même si j’ai le meilleur des rétablissements. C’est aussi pour le long terme, et pas seulement pour revenir à la compétition le plus vite possible. »

À la mi-septembre, le patineur n’avait pas pu prendre part aux sélections nationales en courte piste. Il s’était disloqué l’épaule à deux reprises au mois d’aout à l’entrainement. Plus tôt cette année, la même situation était survenue en février. Il a quand même demandé un « bye » à Patinage de vitesse Canada afin de participer aux Coupes du monde d’automne. Son nom n’a pas été retenu et l’opération a mis fin à ses chances d’y participer.

UNE ÉTAPE À LA FOIS

Le processus de réhabilitation de Guillaume Bastille sera long. Sa progression sera par étapes. Son coéquipier, Charle Cournoyer, a été opéré à l’épaule l’année dernière et selon Guillaume Bastille, la courbe de récupération avait été relativement bonne.

« Je dois garder le plus de mouvement, même après l’opération, a-t-il dit. Je vais être suivi par les physiothérapeutes et les médecins pour s’assurer que ça guérisse et de commencer l’entrainement dès que je vais pouvoir. »

Âgé de 30 ans et ayant en poche une maitrise en sciences de l’environnement, Guillaume Bastille y va une saison à la fois. Il veut patiner tant et aussi longtemps qu’il pourra garder un bon niveau.

« J’en ai parlé avec les entraineurs. J’avais mis carte sur table, a avoué le médaillé d’or olympique. Je ne voulais pas m’acharner et je voulais patiner tant que je suis compétitif. Je veux performer. »

Guillaume Bastille soutient qu’il avait du plaisir à l’entrainement cet été et se sentait prêt pour les sélections nationales de septembre dernier. À la fin de la saison en cours, en mars ou avril prochain, il décidera s’il poursuit ou non sa carrière.

 

Publicité

Commentez cet article