Publicité
8 juin 2018 - 07:32

Un premier test pour les mesures de sécurité

Une première opération policière a été déclenchée aux abords de la zone « verte » aujourd’hui le 7 juin en milieu d’après-midi. En effet, un individu a jugé approprié de se promener dans ce secteur avec une épée dans son véhicule, qui s’est avérée « non dangereuse ». Quant à lui, le maire Michel Couturier a tenu a rassuré la population lors de son point de presse de fin de journée.

Vers 14h45, un agent de la Sûreté du Québec (SQ) a intercepté un véhicule de marque Nissan Sentra. Ce dernier avait remarqué un objet suspect dans l’automobile à un point de contrôle

À partir de ce moment, une vaste opération d’urgence a été est déclenchée. Un large périmètre a été érigé entre le chemin du Golf et le chemin du Havre. Une équipe de techniciens en explosifs a été déployée et le véhicule a été fouillé de fond en comble.

Des citoyens du secteur ont été évacués. L’état d’urgence a été maintenu pendant près de deux heures. La situation est revenue à la normale vers 17h.

« Le suspect est toujours avec les policiers, mais on peut rassurer les citoyens: tout est sécuritaire. Aucun engin explosif n’a été retrouvé», a déclaré Hugues Beaulieu, porte-parole du Groupe intégré de sécurité (GIS) au Journal Le Soleil.

LE MAIRE RASSURÉ

Michel Couturier a tenté de trouvé du positif dans cet événement lors de la conférence de presse de 17h. « Ça m’a rassuré de voir la rapidité de l’intervention policière. Tout est sous contrôle », déclare-t-il. Il rajoute que le niveau d’alerte est toujours bas.

De plus, il a avisé les citoyens que la journée risque d’être marquée par de nombreuses mesures de sécurité. « Demain, c’est l’apogée de [celles-ci] », affirme l’élu. Même si fera partie du comité d’accueil des élus au Fairmont Le Manoir Richelieu, il indiquera qu’il priorisera un retour à l’hôtel-de-ville pour servir la population si la situation devenait critique.

 

Publicité

Commentez cet article