Publicité
Jeudi, 31 juillet 2014
2 juin 2012 - 09:23

Dans l'attente de vos vacances? Les cambrioleurs aussi

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Dans l'attente de vos vacances? Les cambrioleurs aussi
Photo:
Installez un dispositif de sécurité doté d'une alarme bruyante ou de lumières clignotantes. Certains systèmes d'alarme envoient un signal aux autorités lorsqu'ils ont été activés.
Rivière-du-Loup - Dès l'arrivée des beaux jours, les Canadiens profitent du temps plus chaud pour passer plus de temps à l'extérieur.

Selon les données de la compagnie d'assurances Aviva Canada, le nombre de cambriolages atteint des sommets l'été et la valeur des articles volés augmente.

Le nombre de cambriolages résidentiels atteint un sommet durant les mois d'été. Ce nombre augmente de 13 %, 22 % et 32 % en juin, juillet et août, respectivement, par rapport à février, mois au cours duquel le nombre de cambriolages est le plus bas.

« Les occasions de cambriolage sont beaucoup plus nombreuses durant les mois d'été, commente Lucie Fréchette, vice-présidente, Aviva Canada. Plus le séjour à l'extérieur de la maison est long sans que les propriétaires occupants prennent les précautions nécessaires, plus les risques de cambriolage sont élevés. »

Une des principales précautions à prendre est l'installation d'un dispositif de sécurité relié à un central. Un sondage effectué auprès des clients Aviva révèle que certains Canadiens se protègent contre les cambriolages, mais seulement 33 % des répondants possèdent un dispositif de sécurité.

Vendredi est la journée privilégiée des cambrioleurs - et la valeur des objets volés ne fait qu'augmenter


Les données relatives aux déclarations de sinistres révèlent aussi que les vols avec effraction sont commis plus fréquemment au début de la fin de semaine, soit le vendredi. Le risque qu'un cambriolage survienne un vendredi est 25 % plus élevé que le dimanche, jour où l'on observe le moins de vols. La bonne nouvelle pour les Canadiens est que le nombre de cambriolages diminue.

Une baisse de 50 % des cambriolages entre 2003 et 2011. Les données nationales de Statistique Canada signalent également une baisse de 6 % des vols entre 2009 et 2010.

Bien que la fréquence des cambriolages soit à la baisse, la valeur des objets volés augmente. Au cours des dernières années, la valeur moyenne des articles volés a augmenté de 51 %, passant de 4 574 $ en 2003 à 6 912 $ en 2011. Cette augmentation est due à la popularité des articles de valeur faciles à emporter, comme les tablettes, les ordinateurs portatifs, les téléphones cellulaires, les caméscopes et les consoles de jeux vidéo.

« Les intrus pénètrent habituellement dans votre maison de trois façons : par le sous-sol en forçant une fenêtre ou une porte, ou simplement en ouvrant une porte ou une fenêtre qui n'est pas verrouillée, affirme Mme Fréchette. Les propriétaires peuvent prendre des précautions toutes simples pour éviter ce type d'effraction et empêcher l'accès à leur propriété. »

Précautions  :

    •    Songez à remplacer le système de verrouillage sur vos portes et fenêtres. Demandez-vous si vous pouvez le forcer facilement;
    •    Assurez-vous que toutes vos fenêtres sont verrouillées la nuit ou lorsque vous êtes absent; et lorsque vous emménagez dans une nouvelle maison, faites changer les serrures;
    •    Faites en sorte que votre maison paraisse occupée lorsque vous vous absentez. Laissez une voiture devant l'entrée, allumez quelques lumières et demandez à un voisin de ramasser le courrier et les journaux et de tondre la pelouse;
    •    Installez un dispositif de sécurité doté d'une alarme bruyante ou de lumières clignotantes. Certains systèmes d'alarme envoient un signal aux autorités lorsqu'ils ont été activés;
    •    Dressez l'inventaire de vos biens à l'aide d'un caméscope. Cela ne prendra que quelques minutes et vous évitera bien du stress et des maux de tête.



Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:




infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.