Publicité
10 mars 2017 - 13:04 | Mis à jour : 14:33

Heure avancée : 58% des Québécois prennent une semaine pour s'ajuster

Une étude récente révèle que le changement d’heure a des répercussions négatives sur le comportement et l’attitude de la population québécoise. Selon le sondage, les Québécois éprouvent plus de difficulté à se réveiller (35 %), ont un manque d’énergie (21 %) et sont plus irritables (13 %) lorsque l’horloge avance d’une heure.

Un sondage Léger commandé par le pain Bon Matin indique que le 12 mars, plus de la moitié (58 %) de la population aura besoin d’une journée, à une semaine complète pour s’ajuster à ce changement.
 
«La plupart d’entre nous manquons déjà de sommeil à longueur d’année (travail, enfants, vie sociale, etc.). Ainsi donc, perdre une précieuse heure de repos peut s’avérer très désagréable, en plus d’entraîner une perturbation du sommeil, des sautes d’humeur et un changement d'appétit. Et comme si ce n’était pas suffisant, mes enfants et mon mari développent eux aussi les mêmes symptômes que moi. Depuis que nous avons apporté quelques ajustements dans nos vies, le changement d’heure est beaucoup plus facile», affirme Isabelle Racicot, maman de deux garçons et porte-parole de Bon Matin.

MANQUE DE SOMMEIL

La fatigue causée par l’heure de sommeil en moins n’est pas sans conséquence, particulièrement le matin. Près de trois quarts des familles (72 %) disent avoir besoin d’une journée à une semaine pour s’habituer à l’heure avancée. Sachant que la plupart des parents manquent déjà de sommeil, il n’est pas étonnant d’apprendre que plus de la moitié d’entre eux (54 %) disent qu’ils aimeraient utiliser cette heure perdue pour récupérer du sommeil.
 
Il est évident que les matins peuvent être difficiles pour les jeunes familles, particulièrement lorsqu’elles perdent une heure de sommeil. D’ailleurs, près de la moitié (48 %) des parents interrogés disent qu’ils ne déjeunent que rarement, voire jamais, avec au moins un membre de leur famille les jours de semaine.

De petits ajustements peuvent faire une grande différence lors du changement d’heure
De saines habitudes de vie peuvent atténuer les répercussions négatives du changement d’heure printanier. Voici donc quelques conseils pour faciliter cette transition :

  • Préparez un déjeuner sain et délicieux, et prenez le temps de le savourer.
  • Évitez de boire de l’alcool ou de la caféine avant le coucher.
  • Une heure avant d’aller dormir, privilégiez des activités calmes et relaxantes, comme prendre un bain ou lire un bon livre.
  • En fin de soirée, évitez la lumière artificielle des tablettes, des ordinateurs et de la télévision quelques heures avant d’aller au lit.
  • Dans la mesure du possible, essayez de vous coucher et de vous lever à la même heure tous les jours.

 

Publicité

Commentez cet article