Publicité
5 février 2018 - 15:06

Prévention du suicide : l'état des lieux

«Avec une pénurie de psychologues dans notre réseau public de santé, la diminution du nombre de psychologues dans nos écoles et la multiplication des interventions administratives dans nos espaces thérapeutiques et nos équipes, nous ne sommes pas en mode prévention, mais bien en mode gestion de crise», c'est avec ces mots que le vice-président de l'Association des psychologues du Québec (APQ), Gaëtan Roussy a voulu souligner la Semaine nationale de prévention du suicide.

Les psychologues jouent un rôle actif majeur dans la prévention des comportements suicidaires, et réclament du gouvernement des mesures concrètes pour faciliter leur accessibilité. Ce n'est pas en proposant l'obligation pour les citoyens de passer par un bureau de médecin que nous allons faciliter l'accessibilité aux docteurs en psychologie.

De plus, l'intervention auprès des personnes suicidaires est constituée avant tout d'une présence de qualité et d'une relation de confiance.  L'intervention ne peut être formatée, réduite à de simples technicités, et satisfaire de simples exigences administratives. Ce genre d'encadrement abusif du travail des psychologues entraine des effets directs et indirects qui nuisent à la prévention du suicide et à la santé mentale en général.

Il est important d'aider la personne suicidaire à traiter plus à fond certaines de ses difficultés, grâce à la psychothérapie, afin de mieux prévenir la survenue d'éventuelles récidives de comportements suicidaires dans le futur.

Le phénomène des comportements suicidaires est un phénomène global, concernant l'ensemble de la santé mentale et de l'ordre social, et l'intervention appropriée doit se faire de manière intégrée et systémique.

«Toutes les ressources légitimes, officielles ou non, doivent être impliquées avec un esprit sincère de collaboration, en respectant les mandats et les capacités de chacune, tant pour aider les personnes suicidaires que leurs proches ou les personnes endeuillées par le suicide, ainsi que les intervenants de tous horizons», a conclut M. Roussy.

Publicité

Commentez cet article