Publicité
26 novembre 2017 - 06:59

Pas le temps de manger plus sainement ?

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Un sondage national mené cet été auprès de 1 000 Canadiens âgés de 40 à 65 ans par les consultants en recherche Research & Incite, au nom de POM Wonderful a révélé que 91 %  des Canadiens sont à la recherche de façons de vivre plus sainement en surmontant certains obstacles comme le manque de temps et de motivation.

Bien que 9 Canadiens sur 10 interrogés désirent mener une vie plus saine, 71 % des répondants affirment également vouloir adopter de meilleures habitudes alimentaires.

Malheureusement, près d’un répondant sur quatre affirmait avoir de la difficulté à intégrer des aliments sains à son alimentation. Les principaux obstacles les empêchant d’atteindre leurs objectifs santé sont le manque de motivation (48 %), les contraintes de temps (32 %) et le manque d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée (24 %).

Pour la diététiste et nutritionniste Andréanne Martin, il n’y a rien d’exceptionnel à ces résultats. «Je ne suis pas surprise de lire ça. Notre mode de vie est très mouvementé et parfois cela peut être difficile d’y intégrer de saines habitudes de vie. Une des solutions est de se tourner vers les aliments bruts (non transformés) pour préparer des recettes en 5 à 10 minutes», explique-t-elle.

Cette dernière souligne que la planification des achats à l’épicerie pour la préparation des lunchs et des repas est la clé. «Si on met plus de temps à faire une saine gestion et une planification de nos repas, nous mangeons mieux, et nous avons plus d’énergie afin de conserver cette bonne habitude», souligne-t-elle. Le manque de motivation et de discipline qui accable les Canadiens peut être pallié par le soutien de professionnels ou de l’entourage de la personne qui souhaite acquérir de meilleures habitudes de vie. «L’important est de faire des efforts et de les maintenir environ 21 jours, puis d’essayer de les appliquer à vie.»

Les objectifs visés doivent aussi être quantifiables plutôt qu’abstraits. Par exemple, on vise environ 30 minutes d’activité physique par jour, plutôt qu’un but global «d’être moins sédentaire, ou encore de faire plus d’activité physique». Il faut que les objectifs visés soient quantifiables.

APPROCHE SIMPLIFIÉE

Mme Martin affirme que pour se cuisiner des repas vite faits et bien faits, il faut s’assurer de conserver quelques indispensables dans son frigo. Pour les protéines rapides, elle suggère d’avoir des réserves d’œufs, de fromage et de yogourt grec. Elle propose aussi de se servir de fèves edamame, de crevettes, de poisson en conserve ou encore de légumineuses pour des repas rapides et simples à préparer.

«Les légumes en conserve, congelés et moins salés sont aussi une bonne option. Les gros bacs de salade et les légumes pré-coupés en épicerie permettent de manger plus sainement», souligne Mme Martin. Congeler des portions individuelles de soupes ou de potages est aussi une avenue à explorer afin de faciliter la préparation des repas. Il est aussi utile d’avoir des tortillas de grains entiers ou encore des craquelins sous la main pour compléter son assiette à l’aide de produits céréaliers. Cette dernière conclut en soulignant que le manque de temps et de motivation peut être réglé par une meilleure planification.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Pour ma part, j'ai essayée plein de méthodes, et la meilleure formule a été de suivre les recommandations de Caroline Bernier chez Simply for Life à Rivière-du-Loup

    Marie - 2017-11-26 13:32