Publicité
20 juin 2017 - 11:15 | Mis à jour : 13:41

Loi 41

20 000 services offerts à la population du Bas-Saint-Laurent

Il y a deux ans aujourd’hui entrait en vigueur la Loi modifiant la Loi sur la pharmacie (« Loi 41 »), autorisant les pharmaciens québécois à exercer de nouvelles activités professionnelles.

Selon les données les plus récentes de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), 13 100 citoyens du Bas-St-Laurent ont bénéficié à 20 000 occasions de ces nouveaux services depuis leur entrée en vigueur. Ces chiffres ne tiennent compte que des assurés du régime public, ils sont donc conservateurs.

Le nombre de services offerts dans la région est réparti de la façon suivante :

  • Prolongation d’une ordonnance : 8788
  • Évaluation du besoin de prescription d’un médicament pour des conditions mineures (ex. : eczéma, infection urinaire, rhinite allergique, etc.) : 1021
  • Évaluation du besoin de prescription d’un médicament lorsqu’aucun diagnostic n’est requis (cessation tabagique, diarrhée du voyageur, nausées et vomissements chez la femme enceinte, etc.) : 3628
  • Ajustement de la dose d’un médicament : 6445

Encore méconnues d’une partie de la population, les nouveaux services offerts par les pharmaciens ont pour objectif d’améliorer l’accès aux soins de santé. Grâce à l’entrée en vigueur de la Loi 41, les pharmaciens peuvent dorénavant prolonger des ordonnances dans certaines circonstances, prescrire des médicaments pour des conditions mineures ou à des fins préventives et ajuster certains médicaments.

Pour permettre à la population d’en apprendre plus sur ces nouveaux services, l’Ordre a mis en ligne le site Web presentpourvous.ca. Ce site présente les nouvelles activités de manière simple et ludique à l’aide de vidéos et d’un jeu-questionnaire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes et négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.