Publicité
3 mai 2017 - 08:47

Rappel de thermostats à risque de surchauffe

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Des thermostats pouvant surchauffer, émettre de la fumée, endommager le mur et présenter un risque d'incendie ont été rappelés par Santé Canada le 2 mai. Ces modèles étaient connus pour être vendus sous les marques Garrison, Maison, NOMA, Rona et UPM. Tous les numéros de série sont affectés.

Les thermostats ont été vendus dans des magasins Canadian Tire, Rona et d'autres quincailleries. L'importateur n'est plus en affaires. Entre le 20 juin 2011 et le 25 avril 2017, Santé Canada avait reçu 56 rapports d'incidents concernant l'utilisation de ces thermostats, y compris la surchauffe, la fonte, la fumée et les dommages au mur. Aucune blessure n'a été rapportée.

Certains numéros de modèle peuvent se terminer par une lettre, par exemple HTM221A. Cette lettre indique une légère modification apportée au produit, comme la taille de l'écran ACL, les boutons ou la couleur de l’unité. La présence de ces lettres n'a aucune incidence sur les numéros de modèle inclus dans le présent rappel. Les unités rappelées ont été certifiées en fonction des normes canadiennes par la CSA International, sous le numéro de certification CSA 185066.

Voici les numéros de modèle rappelés :

  • HTM211
  • HTM311
  • HTM511
  • HTM611
  • HTM621

Certains modèles THM211 et THM311 ont été rappelés en 2002 (en anglais seulement) par la CSA International et par l'Office de la sécurité des installations électriques en Ontario.

QUOI FAIRE

Les consommateurs doivent cesser immédiatement d'utiliser les thermostats rappelés et contacter la compagnie de laquelle ils ont acheté le produit, l'importateur n'étant plus en affaires. Sinon, les consommateurs devraient retirer et jeter les thermostats conformément aux directives en matière de la mise au rebut de leur municipalité.

Conformément à la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, il est interdit de redistribuer, de vendre ou même de donner les produits rappelés au Canada.

Informations : Santé Canada

 

Publicité

Commentez cet article