Publicité
4 juillet 2016 - 06:58

Acheter usagé en toute sécurité

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

À l’approche de la saison des nombreuses ventes-débarras dans la région, Santé Canada tient à rappeler les responsabilités des acheteurs et des vendeurs lorsqu’il est question de biens usagers destinés à l’usage des enfants.

«Il faut vérifier l’historique des biens que l’on achète. Par exemple, pour un siège d’auto, les acheteurs doivent s’informer de la date d’expiration, et s’il a été utilisé lors d’un accident. Ces objets sont faits pour subir seulement un impact», explique Pascale Bernard, porte-parole et inspectrice pour Santé Canada.

Avant d’acheter, les clients de ventes de garage doivent vérifier si les biens qu’ils veulent acquérir font l’objet d’un rappel. Ces informations sont disponibles en ligne sur le site de Santé Canada. De plus, les vendeurs sont légalement responsables de la conformité de leur inventaire.

«Il faut aussi que les parents s’assurent que les objets qu’ils achètent soient adaptés à l’âge de leur enfant, afin d’éviter qu’il ne s’étouffe avec des petites pièces», rappelle Mme Bernard.

Elle souligne que certains objets sont désormais interdits à la vente, dont les marchettes pour bébé, qui ne doivent pas être données ou vendues, mais plutôt détruites, et ce, depuis 2004.

«Lorsque les clients souhaitent se procurer un lit pour enfant usagé, ils doivent avoir en main le numéro du modèle et la quincaillerie nécessaire à son ajustement. À la fin du mois de décembre 2016, il sera interdit de donner ou vendre les lits pour enfants dont les côtés peuvent se baisser», a-t-elle confirmé. Cette décision a été prise afin d’harmoniser les règles avec celles déjà instaurées aux États Unis. Des incidents et des décès d’enfants avaient été rapportés.

Santé Canada effectue présentement une tournée dans les régions du Québec afin d’inspecter les marchands de produits usagés. Il est possible de rapporter certains dangers reliés à des produits, ou encore des incidents à Santé Canada en composant le 1 866-662-0666 ou en remplissant le formulaire disponible au canadiensensante.gc.ca/report-signalez/index-fra.php.

Publicité