Publicité
13 février 2018 - 11:06 | Mis à jour : 12:05

M. Garon, on ne vous comprend plus !

N.D.L.R. La direction se réserve le droit d'abréger certaines lettres. L'opinion exprimée dans cette catégorie n'engage que leur auteur et ne reflète d'aucune façon la position du journal.

En 2016, vous nous avez présenté un projet d’envergure pour l’Aréna Jacques Dubé. Les détails du projet étaient peu précis et de nombreuses questions restaient sans réponses. Plusieurs citoyens étaient en désaccord avec ce dernier. Par contre, votre idée était faite et vous alliez de l’avant. D’accord, nous devions acquiescer.

En avril 2017, une catastrophe est évitée de peu. Le toit du Centre sportif Phil-Latulippe s’effondre. Par chance, il n’y a eu aucune victime. «Plus de peur que de mal!»

La situation ayant changé, des citoyens vous font part de leurs préoccupations pour l’avenir des arénas et demandent de réviser ce projet d’envergure. Vous refusez de modifier le projet de l’Aréna Jacques Dubé, mais vous démontrez, par la suite, de l’ouverture pour le projet du Centre sportif Phil-Latulippe.

En juin 2017, lors d’une rencontre citoyenne où tous et chacun ont le loisir de faire part de leurs idées, nous avions l’impression d’avoir gagné à la loterie. Une piscine, des sièges chauffants, du dek hockey «sky is the limit» pour les arénas de Témiscouata-sur-le-Lac. En comité, l’utilité du Centre sportif Phil-Latulippe est démontrée. Sa proximité avec une école primaire et secondaire, en plus de son utilisation pour les programmes sport-études, en font une infrastructure d’importance pour le quartier Cabano. Suite aux consultations, il en ressort que les citoyens désirent une glace artificielle pour le Centre sportif Phil-Latulippe. Vous répondez par l’affirmative.

En campagne électorale, vous informez la population des projets d’arénas avec des chiffres à l’appui. Vous parlez de l’impact sur le compte de taxes des citoyens. Les chiffres sont clairs. Les calculs sont faits en fonction de la construction d’une glace artificielle au Centre sportif-Phil Latulippe.

En novembre 2017, on vous fait de nouveau confiance en tant que maire de Témiscouata-sur-le-Lac. En janvier 2018, à notre grande surprise, vous annoncez que le Centre sportif Phil-Latulippe sera doté d’une éco-glace. Un terme pour définir joliment un congélateur! Le nouveau conseil municipal aurait pris la décision, suite au refus de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, de participer au financement de la construction. Il n’avait pourtant jamais été question d’un tel partenariat. De plus, les dirigeants de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs disent avoir été clairs à ce sujet dès le départ. Ils ne fourniront aucun financement pour la construction du Centre sportif Phil-Latulippe, mais assurent vouloir signer une entente pour la location.

M. Garon, maintenant tout a changé. L’utilité de la glace artificielle est mise en doute. Vos promesses faites en campagne électorale ne tiennent plus. Vos calculs étaient basés sur l’appui d’un partenaire financier qui nie ce partenariat. L’opinion ainsi que les besoins de vos citoyens n’ont plus d’importance.

M. Garon, on ne vous comprend plus…

 

Pierre Morissette

Publicité