Publicité
22 décembre 2017 - 15:25

Quelques conseils de sécurité de la Sûreté du Québec pour les Fêtes

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

À l’approche des longs congés de Noël et du Jour de l’An, la Sûreté du Québec rappelle quelques consignes afin de passer une période hivernale en toute sécurité. Les interventions en matière de conduite avec les capacités affaiblies seront également intensifiées lors du temps des Fêtes.

Les pneus d’hiver sont obligatoires depuis le 15 décembre, et ce jusqu’au 15 mars. Par ailleurs, il était possible d’équiper son véhicule de pneus à clous seulement à partir du 15 octobre, et ce jusqu’au 30 avril au maximum. En dehors de cette période, ils causent des dommages à l’asphalte et s’usent plus rapidement.

«Une voiture munie de bons pneus d’hiver en bon état n’est pas une garantie contre les accidents», souligne Dave Ouellet de la Sûreté du Québec. Ce dernier rappelle qu’il est essentiel d’adapter sa conduite aux conditions hivernales. «Il faut réduire sa vitesse et ajouter une distance supplémentaire avec les autres véhicules pour prévenir les accidents.»

Il ajoute que les véhicules-igloos sont de véritables dangers sur la route, à la suite de plus importantes chutes de neige. «Les gens sont tenus par la loi de déneiger leur véhicule et de déglacer leur pare-brise avant de prendre la route. C’est dangereux et ils ne voient pas autour d’eux», ajoute Dave Ouellet.

De plus, l’opération VACCIN contre l’alcool et les drogues au volant est de retour cette année depuis le 30 novembre et se terminera le 3 janvier. Les policiers des quatre postes de la Sûreté du Québec de Kamouraska, de Rivière-du-Loup, de Témiscouata et des Basques intensifieront leurs interventions pendant la période des Fêtes. Ces derniers possèdent diverses techniques et outils pour détecter l’usage de drogues ou encore d’alcool au volant.

«Avoir recours à un conducteur désigné, Opération Nez rouge ou un taxi est le meilleur allié contre l’obtention d’un dossier criminel ou un accident fatal», conclut Dave Ouellet de la Sûreté du Québec.

Publicité

Commentez cet article