Publicité
16 décembre 2016 - 05:02

Les automobilistes peuvent toujours compter sur les bénévoles

À la veille d’une fin de semaine traditionnellement très achalandée, l’Opération Nez rouge invite les Québécois à prévoir leurs déplacements pour revenir à la maison en toute sécurité́.

Que ce soit en composant le numéro sans frais 1 866 Desjardins partout en province ou en appelant leur centrale locale grâce à l’application mobile, les utilisateurs ont rapidement sous la main tout ce qu’il faut pour demander un raccompagnement.

Disponible gratuitement sur les appareils iPhone et Android, l’application permet également de voir le temps d’attente pour 10 grands centres du Québec et de programmer une alerte. Il s’agit donc d’un véritable incontournable pour un party des fêtes réussi.

Carrossier Procolor récompense

L’année 2016 marque également pour l’Opération Nez rouge le début d’une toute nouvelle association d’une durée de trois ans avec Carrossier Procolor. Les deux organisations sont heureuses de s’unir afin de faire progresser la cause de la sécurité́ routière au Québec. Dans cette optique, l’entreprise fera tirer des prix d’une valeur totale de 5 000 $ parmi tous les clients qui auront rempli le sondage d’appréciation à la suite de leur raccompagnement.

Grâce aux données recueillies, l’Opération Nez rouge peut continuer de bonifier son service afin de s’adapter aux besoins des utilisateurs et demeurer une référence en la matière, même après 33 campagnes.

Le service de l’Opération Nez rouge étant offert gratuitement par la communauté́ pour la communauté́, son efficacité́ est tributaire de la participation des bénévoles. Pour que les 60 centrales du Québec soient en mesure de répondre adéquatement à la forte demande prévue cette fin de semaine, l’Opération Nez rouge rappelle qu’il n’est pas trop tard pour inviter amis, famille et collègues à passer une soirée mémorable à l’Opération Nez rouge. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire en remplissant le formulaire disponible à OperationNezrouge.com.

 

Publicité

Commentez cet article