Publicité
Mardi, 29 juillet 2014
22 mai 2012 - 21:47

Marché immobilier à Rivière-du-Loup: plus d'inscriptions, moins de ventes

Marché immobilier à Rivière-du-Loup: plus d'inscriptions, moins de ventes
Photo: archives, Nicolas Ouellet
Uniquement pour la ville de Rivière-du-Loup, 65 ventes de propriétés unifamiliales ont été conclues entre janvier et avril 2012.
Rivière-du-Loup – La Chambre immobilière de Québec (CIQ) a récemment présenté le bilan des quatre premiers mois de l’année du marché de la revente immobilière pour la ville et la MRC de Rivière-du-Loup.

Les courtiers immobiliers de la MRC de Rivière-du-Loup ont été très en demande alors qu'ils ont été sollicités dans la mise en vente de 235 nouvelles propriétés, une hausse de 25 %.

Les ventes de propriétés unifamiliales dans la MRC de Rivière-du-Loup ont légèrement diminuées entre janvier et avril 2012. En effet, les 103 ventes réalisées représentent une baisse de 2 % comparativement à 2011.

Fait intéressant, le délai de vente a connu une diminution importante de 25 %. En moyenne une propriété unifamiliale est demeurée 109 jours sur le marché.

  >> 
Toutes les propriétés à vendre au KRTB
 
Toujours pour les propriétés unifamiliales, le prix de vente moyen a augmenté de 4 % pour atteindre 161 153 $ pour les quatre premiers mois de 2012. Ce montant représente 93 % du prix affiché lors de l’inscription démontrant la bonne évaluation de la valeur marchande d’une propriété faite par les courtiers immobiliers de la région.
 
Uniquement pour la ville de Rivière-du-Loup, 65 ventes de propriétés unifamiliales ont été conclues. Le prix moyen pour ce type de propriété est de 181 303 $. Au court des quatre premiers mois de l’année, une hausse de 7,5 % a été enregistrée par rapport à la même période l’an dernier.



Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:




infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.