Publicité
16 septembre 2014 - 09:43

Hausse des ventes résidentielles en août

Rivière-du-Loup - Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), les ventes résidentielles ont affiché une hausse de près de 2 % d'un mois à l'autre à l'échelle nationale en août 2014.

Faits saillants :

    •    Le marché résidentiel canadien a augmenté de 1,8 % de juillet à août.
    •    Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) étaient de 2,1 % supérieures aux niveaux enregistrés en août 2013.
    •    Le nombre de maisons nouvellement inscrites a connu une baisse de 1,2 % d'un mois à l'autre en août.
    •    Le marché canadien du logement demeure en territoire équilibré.
    •    L'Indice des prix des propriétés (IPP) MLS® a augmenté de 5,3 % d'une année à l'autre en août.
    •    Le prix de vente moyen au Canada a aussi grimpé de 5,3 % d'une année à l'autre en août.

Le nombre de ventes résidentielles conclues par le biais des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières au Canada a monté de 1,8 % d'un mois à l'autre en août 2014, ce qui marque la septième augmentation mensuelle d'affilée et le niveau de vente le plus élevé depuis janvier 2010.

« Les ventes se sont accrues dans certains des marchés immobiliers les plus actifs et les plus coûteux au Canada, ce qui les a fait augmenter à l'échelle nationale », déclare la présidente de l'ACI, Beth Crosbie. « La hausse à l'échelle nationale ne reflète toutefois pas les tendances des marchés locaux d'un bout à l'autre du Canada. Comme toujours, les transactions immobilières se produisent à l'échelle locale, et que vous cherchiez à acheter ou à vendre, votre courtier ou agent immobilier local est votre meilleure source d'information concernant le marché immobilier où vous habitez en ce moment ou aimeriez éventuellement vivre. »

En août, les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) étaient de 2,1 % supérieures aux niveaux rapportés au cours du même mois l'année dernière. Les ventes en août étaient supérieures aux niveaux enregistrés l'année dernière dans un peu plus de la moitié des marchés locaux, le Grand Vancouver et Calgary étant en tête de liste.

« Les ventes au cours des derniers mois sont demeurées plus vigoureuses qu'anticipé au début de l'année », affirme Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI. « Les inscriptions et les ventes ont été retardées ce printemps en raison d'un hiver particulièrement difficile, ce qui a soutenu les ventes au moment où la saison printanière d'achat des maisons s'est finalement enclenchée. Une baisse des taux d'intérêt hypothécaire a renforcé la tendance. »

« Le gain occasionné par les ventes reportées devrait s'avérer temporaire », poursuit M. Klump. « Bien qu'il faille encore que les ventes ralentissent à l'échelle nationale, elles ont diminué dans la majorité des marchés locaux du Canada par rapport au mois précédent, ce qui pourrait être un premier indice que le gain temporaire se dissipe. Cela étant dit, la faiblesse des taux d'intérêt continuera de soutenir l'accessibilité au logement et les ventes. »

Les ventes effectuées depuis le début de l'année sont en hausse de 4,3 %, comparativement aux huit premiers mois de 2013 et elles correspondent à la moyenne recensée sur une période de 10 ans.

 

Publicité

Commentez cet article