Publicité
19 avril 2014 - 14:47

Immobilier résidentiel: les prix se maintiennent, les délais s’allongent

Toutes les réactions 5

Rivière-du-Loup - La Chambre immobilière de Québec (CIQ) présente le bilan du premier trimestre de 2014 du marché de la revente immobilière pour la ville et la MRC de Rivière-du-Loup.

Au cours des 3 premiers mois de l’année, 32 propriétés unifamiliales ont été vendues à Rivière-du-Loup. Il s’agit d’une diminution des ventes de 14 % par rapport à l’an dernier. Le prix de vente médian a cependant progressé de 7 % pour s’établir à 177 007 $. Le délai de vente moyen est de 213 jours alors que 86 jours supplémentaires ont été nécessaires pour conclure une vente à Rivière-du-Loup au premier trimestre de l’année.

MRC de Rivière-du-Loup

Au premier trimestre de 2014, 71 propriétés ont changé de main dans la MRC de Rivière-du-Loup soit 9% de moins qu’à la même période l’an dernier. Le prix de vente médian est demeuré stable à 155 000 $. En moyenne, 199 jours sont nécessaires pour la vente d’une propriété unifamiliale dans la MRC. Il s’agit d’une augmentation du délai de vente de 28 jours.
 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Les acheteurs qui attendent des prix plus bas. Des vendeurs qui ne veulent pas baisser leur prix, attendant un marché immobilier plus brillant. La situation est toujours la même depuis pas mal de temps finalement. Et finalement RDL ou ailleurs, la situation semble un peu partout identique. Nous avons beaucoup de famille en France par exemple, la crise immobilière a aussi fait pas mal de dégâts, une maison ne se vend pas en quelques jours loin de là ! En regardant un peu les infos de l'immobilier sur ce site web on voit également que la France comme le Québec ont les mêmes soucis immobiliers. Ici n'est pas pire ni mieux qu'ailleurs.

    Mathilde g. - 2016-01-06 10:34
  • Augmentation du délai de vente veut dire moins de maisons vendues, créant une saturation du
    marché qui en est un pour l'acheteur. Ces temps ci et depuis déjà quelques années,ajuster son offre d'achat à la baisse est de mise afin de s'ajuster à un marché baissier. Ce qui aura pour effet d'aider
    le marché lui même à s'ajuster à moins de clientèle. Les maisons dans la plupart des mrc au Québec,incluant celle de R.D.L.sont à un prix qui se rapproche du prix à payer dans une grande ville,
    Mais avec beaucoup moins de services.


    Le marché est en déclin pour deux raisons:
    1- manque de stimulis
    2- population vieillissante.



    Famille D.D. - 2014-05-01 23:34
  • Le prix des maisons est trop élever par rapport a la valeur réel. Avec le nombre grandissant de maison a vendre (vue le vieillissement de la population) le prix va baisser tôt ou tard. A ce moment là, ceux qui achète maintenant a des prix beaucoup plus élevés que l'évaluation municipale vont s'en mordre les doigts.
    Il faudrait que les acheteurs prévoie que les intérêts peuvent monté! Si une hausse de 5% arrivait, combien pourrais conserver leurs maisons?
    Moi, je fais partie de ceux qui attende que les maisons reviennent a un prix raisonnable .

    J-F - 2014-04-24 04:31
  • Les délais s'allongent... Va falloir finir par penser à réduire les prix pour ne pas rester pris avec et ainsi dégonfler cette bulle immobilière. C'est pas normal que le prix des maisons et des chalets ait à toutes fin pratique presque doublé depuis le début des années 2000 alors que les salaires n'ont évidemment pas suivi...
    C'est pas normal d'essayer de vendre 200 000$ une maison dont l'évaluation municipale est de 125 000$...

    Acheteur qui attend son prix - 2014-04-22 10:56
  • Si les délais de vente augmentent signifiant que les maisons se vendent mal, les taxes et municipales et scolaires elles ne cessent d'augmenter comme jamais.
    Signe que la Ville de RDL a besoin d'argent pour réaliser de multiples projets non sollicités par la population en général.
    Faut bien que nos élus fassent honneur à leur réputation de gens qui aiment dépenser l'argent des citoyens afin de laisser des preuves tangibles de leur passage à l'Hôtel de Ville.

    Fatiguée de payer des taxes superflues - 2014-04-20 23:33