Publicité
27 mai 2012 - 00:27

Incendie majeur à Rivière-du-Loup

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 32
Rivière-du-Loup - Un incendie majeur a complètement ravagé un triplex situé au 46, rue Saint-Elzéar à Rivière-du-Loup. Le feu a forcé l'évacuation des occupants de quelques résidences voisines ainsi que la fermeture des rues St-Elzéar et Delage. Heureusement, on ne déplore aucun blessé.



L'incendie s'est déclaré peu après 22 h 15 à l'arrière du bâtiment. À l'arrivée des premiers intervenants, l'incendie faisait déjà rage à l'arrière sur les trois niveaux de l'immeuble. Le chef des opérations a rapidement donné l'alarme générale.

Selon les premiers renseignements, les premières flammes auraient été aperçues à l'arrière de l'immeuble, là où se trouvait une galerie en bois.
Photo : François Drouin

Le directeur du Service incendie, Éric Bérubé, raconte : « Le feu était éclaté à la grandeur du bâtiment. Le risque de propagation était important, une résidence se trouvant tout près. Heureusement, nous avons eu la confirmation que c'était complètement évacué. »

Photo: François Drouin

« Nous avons rapidement pris le contrôle sur les deux premiers niveaux, par contre, les flammes se sont propagées à la toiture », a commenté M. Bérubé. L'immeuble qui est une vieille construction de type pièce sur pièce, n'a pas facilité le travail des pompiers.


Photo: François Drouin

Ce type de conception a représenté une difficulté majeure pour les pompiers qui ont travaillé d'arrache-pied pour ouvrir le toit de l'intérieur afin de rejoindre le brasier et éteindre les flammes. Deux d'entre eux sont montés sur le toit pour pratiquer des ouvertures afin de procéder à une ventilation.

Quelques minutes après le retrait des deux pompiers qui se trouvaient dans la grande échelle, le toit s'est affaissé dans sa partie centrale.
Photo: François Drouin

« Déjà, lorsque des ouvertures ont été faites, la structure du toit était considérablement affaiblie », a précisé le directeur du Service incendie de Rivière-du-Loup. Effectivement, quelques minutes après le retrait des deux pompiers se trouvant dans la grande échelle, le toit s'est affaissé dans sa partie centrale.


Photo: François Drouin

« Nous avons lutté sur des petits foyers, c'est isolé au bran de scie, c'est du pièce sur pièce, donc ce n'est pas facile », a commenté Éric Bérubé. Si le type de construction n'a pas facilité l'intervention des pompiers, elle a aussi fait en sorte que le risque d'effondrement soit rapidement écarté. « C'est construit solide! », a-t-il souligné.

Le poste de commandement.
Photo: François Drouin


Heureusement, les vents de samedi soir n'avaient rien en commun avec ceux particulièrement forts de la veille. Les pompiers se sont assurés que les flammes ne se propagent pas à une résidence située à quelques mètres à peine de l'immeuble en feu. De leur côté, les agents de la SQ ont fermé un périmètre de sécurité et procédé à l'évacuation d'au moins une résidence en raison de la fumée dense.

Photo: François Drouin

Au moment de mettre en ligne, l'origine de l'incendie n'avait pas été identifiée. Toutefois, un appareil de cuisson de type gril extérieur pourrait être en cause. « À notre arrivée, des flammes importantes provenaient des appareils au propane qui se trouvaient sur la galerie », précise Éric Bérubé. Ce dernier précise que tant que la cause n'aura pas été identifiée, l'incendie sera considéré comme suspect.

Le capitaine Moïse Mayer.
Photo: François Drouin


De la caserne 14 de Rivière-du-Loup, 35 pompiers ont été présents. Peu avant minuit, 5 pompiers ainsi que le camion 213 de la caserne 13 de Saint-Antonin ont été appelés en assistance pour être de garde en ville afin de couvrir un éventuel appel.. À titre préventif, l'électricité a été coupée dans un large périmètre.


Malgré l'importance du brasier et l'affaissement partiel du toit, des pompiers ont combattu l'incendie de l'intérieur de l'immeuble.
Photo : François Drouin



Peu avant minuit, 5 pompiers ainsi que le camion 213 de la caserne 13 de Saint-Antonin ont été appelés en assistance pour être de garde en ville afin de couvrir un éventuel appel.
Photo : François Drouin


Photo : Andréanne Lebel

Photo : Andréanne Lebel




Publicité