Publicité
30 mai 2018 - 11:37 | Mis à jour : 14:21

Intervention incendie au pavillon des Cèdres du Manoir Lafontaine

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Un peu moins d’une centaine de personnes âgées ont été évacuées du pavillon des Cèdres du Manoir Lafontaine de Rivière-du-Loup vers 11 h 30 le 30 mai à la suite d’un début d'incendie sur le toit de leur résidence. Elles ont été reconduites dans un bâtiment voisin pendant l'intervention des pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Rivière-du-Loup. 

L’appel d'urgence initial logé peu avant 11 h 30 faisait état de fumée dans l’entretoit. La situation a rapidement été contrôlée par les sapeurs. «C’est un début d’incendie autour d’un évent de toit en lien avec des travaux qui s’y déroulent actuellement», a expliqué le directeur du SSIRDL, Éric Bérubé. L’évacuation des lieux a été complétée rapidement, permettant aux pompiers d’avoir l’espace nécessaire pour intervenir à l’aide du camion-échelle.  

Le directeur du SSIRDL n'a eu que de bons mots pour les différents intervenants qui ont pris en charge les résidents lors de cette situation d'urgence. «Je félicite le personnel et la Sûreté du Québec et toutes les personnes qui ont contribué à relocaliser rapidement les résidents dans un autre secteur pour qu'ils soient en sécurité. Je pense que le plan d'urgence qui est appliqué ici depuis de nombreuses années a démontré son efficacité», a-t-il souligné.

Personne n’a été incommodé lors de l’intervention des services d’urgence. À la suite de vérifications, M. Bérubé s’est montré rassurant en affirmant que tout était sous contrôle. De nombreux paramédics et policiers qui se sont déplacés sur les lieux, accompagnés des employés de la résidence ont aidé les personnes âgées, parfois à mobilité réduite, à se déplacer vers un secteur plus sécuritaire.

Les mesures d’urgence ont été enclenchées en raison du nombre de personnes à évacuer et du type de bâtiment visé par l’intervention incendie, déplaçant de nombreux effectifs dans le secteur. Un autobus a également été mobilisé afin de se rendre sur les lieux, mais n’a finalement pas été nécessaire.

Collaboration : François Drouin

Publicité

Commentez cet article