Publicité
21 février 2018 - 15:07 | Mis à jour : 16:45

Accident mortel à Cacouna : la victime ne portait plus sa ceinture

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L’accident ayant causé le décès de Micheline Milot le 20 avril 2017 à Cacouna s'est produit puisqu’elle a détaché sa ceinture de sécurité, a conclu le coroner Jean-Marc Picard. Un «geste spontané» qui lui a fait perdre la maitrise de son véhicule et qui l'a empêché d'être protégée lors de la sortie de route. 

«Peu avant le kilomètre 521 [de l’autoroute 20 est], elle décide d’enlever son manteau tout en continuant sa route. Elle déboucle sa ceinture de sécurité́. Elle commence à enlever son manteau et subitement elle perd la maitrise de son véhicule», écrit M. Picard dans son rapport d’investigation. 

Micheline Milot, une femme de 70 ans de Rimouski, est décédée le 3 mai, soit douze jours après l’accident survenu près de la sortie menant à la route Moreau sur l’autoroute 20. Elle avait alors été éjectée de sa voiture, subissant des blessures sérieuses à la tête et à la colonne vertébrale. Malgré des traitements intensifs, son état s’est détérioré et son décès a finalement été constaté à l’hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec où elle avait été transférée. 

Le rapport indique qu’à l’arrivée de deux témoins de l’accident et des premiers intervenants, Mme Milot était consciente, lucide et ne se plaignait que de maux de tête et de douleurs au dos. Elle expliquait clairement les causes de l’incident. 

Le coroner spécifie que «les conditions météorologiques du 20 avril, l’état, la nature et l’aspect de la chaussée, le signalement et la visibilité́ ne sont nullement en cause dans cet accident».

 

 

Publicité

Commentez cet article