Publicité
12 février 2018 - 13:55 | Mis à jour : 19:01

Bris d’aqueduc : les travaux publics mobilisés

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Un bris d'aqueduc majeur est survenu ce samedi 10 février en soirée sur la rue Prévost à Rivière-du-Loup. Si celui-ci a été réparé le plus rapidement possible, il a créé un effet domino qui a forcé les équipes des travaux publics louperivoises à être encore au travail en début de semaine. 

Lundi matin, plus de 36 heures après le premier incident, les employés municipaux étaient ainsi toujours à l’œuvre dans le secteur de la rue Prévost. C’est que le bris initial, «une rupture franche» d’une conduite, selon Marc-Antoine Faucher, chef de la division Travaux publics du Service technique et du développement durable, a été suivi d’une seconde fuite, puis d’une nouvelle cassure au niveau d’une entrée d’eau résidentielle, dimanche. 

«Nos équipes n’ont pas cessé les efforts depuis samedi soir. Ça semble important, c’est vrai, mais pour nous, c’est un travail usuel», a-t-il assuré, lundi avant-midi. 

Peu après 20 h 30, le 10 février, une conduite d'eau de 8 pouces a cédé à proximité d'une borne-fontaine. L'incident s'est produit près de l'intersection avec la rue Charles. Rapidement, une très grande quantité d'eau s'est écoulée vers le sud de la rue Prévost, inondant du même coup une bonne partie de la rue Alexandre. On constatait facilement plus d'un pied d'eau à certains endroits. Les résidents du secteur ont aussi vite remarqué que l'eau du robinet perdait de sa clarté.

Appelée à intervenir, une équipe d’employés du Service technique et du développement durable s’est rendue sur place dès que possible. Notons que la Ville de Rivière-du-Loup compte sur un contremaitre de garde qui fait rentrer une équipe au besoin, la fin de semaine. 

«Le secteur problématique a été isolé, mais les grilles étaient recouvertes de neige, tout comme le fond de la route. Ce n’était pas des conditions faciles. Nous avons par exemple eu besoin de la machinerie lourde afin de soulever les plaques d’égouts gelés (…) Vers 22 h 40, samedi, la première fuite a été réparée. On attribue le bris au gel et à un mauvais remblayage autour de la conduite.»

Les équipes n’étaient pas au bout de leur peine. Vigilants, les employés ont constaté que le renvoi de l’eau dans les conduits a créé une deuxième fuite un peu plus loin qui a finalement été colmatée dimanche en fin d’après-midi. Puis, le remaniement de sol, causé par toute l’eau écoulée, a également été à l’origine du bris d’une entrée d’eau résidentielle. 

«Cette maison a finalement été desservie en eau grâce à une connexion réalisée avec l’entrée voisine. Il y a eu des interruptions de service, mais les citoyens avaient de l’eau dès que c’était possible», ajoute Marc-Antoine Faucher. 

En début d’après-midi, lundi, une pelle mécanique bordait un trou de bon diamètre sur la rue Prévost. Les employés de la Ville s’affairaient à terminer le travail. 

Comme chaque fois que la pression d'eau descend sous les seuils prescrits, un avis d'ébullition préventif de 48 h est en vigueur. C’est donc le cas pour la rue Prévost, des rues Gilles à Soucy. L'ensemble des résidents concernés ont été avisés. 

Il se peut cependant que l’eau soit toujours brouillée pour certains résidents qui ne sont pas touchés par l’avis d’ébullition. Il n’y a cependant aucun danger, informe la Ville. En pareil cas, simplement laisser l’eau couler jusqu’au retour à la limpidité.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Merci aux travailleurs de la ville, ils ont travailles d arrache pied jusqu a lundi soir sans arret. Tres brau travail !!!!. Un resident a cote des travaux

    Gabriel - 2018-02-12 17:29