Publicité
13 décembre 2017 - 11:25 | Mis à jour : 20:16

Le fils de Paolo Noël accusé d’action indécente à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 14

Le fils du chanteur Paolo Noël, Constantino Noël, a subi son procès le 12 décembre au palais de justice de Rivière-du-Loup. Ce résident de Saint-Denis-de-la-Bouteillerie, au Kamouraska, âgé de 51 ans, a été accusé d’avoir commis une action indécente dans une des salles de bains du Centre commercial de Rivière-du-Loup. Il aurait exhibé ses parties génitales à son voisin de cabine le 4 aout dernier.

La victime, âgée de 27 ans, explique au tribunal qu’il était employé d’un magasin du centre commercial. Il s’est rendu aux toilettes avant le changement de quart de travail, vers 17 h 45 et jouait au jeu Pokémon Go sur son cellulaire lorsqu’il a vu le pénis de l’accusé apparaitre sous sa cabine, ce dernier s’étant agenouillé. «J’ai entendu un bruit de souliers qui couinaient par terre (…) J’ai filmé parce que je me suis dit qu’il voyait juste mes pieds, il ne savait pas si j’étais un enfant ou un adulte et je ne voulais pas que ça se reproduise dans l’avenir», explique-t-il.

L’accusé est aisément reconnaissable sur la bande vidéo provenant du téléphone cellulaire de la victime. Peu après les évènements, la vidéo a été transmise par la victime au gardien de sécurité qui l’a rapidement acheminée à la Sûreté du Québec. Pendant la divulgation de la preuve au juge lors du procès, le visage de Constantino Noël s’est empourpré, et il s’est caché à l’aide de ses mains. La victime a formellement nié avoir touché à l’accusé et a également exclu avoir posé un geste mimant la masturbation qui aurait pu inviter l’accusé à participer à des échanges sexuels.

L'ACCUSÉ TÉMOIGNE

De son côté, Constantino Noël, âgé de 51 ans, a rendu un témoignage émotif. Le 4 aout, à la suite d’une confession personnelle de l’un de ses amis concernant une agression dont il avait été victime, l’accusé s’est senti tourmenté, perturbé et confus. «Ma conjointe m’a débarqué aux toilettes parce que je n’allais pas bien, mes émotions me donnent parfois des troubles digestifs (…) J’ai entendu ce qui me semblait être une personne qui se masturbait et qui tapait du pied», a-t-il expliqué. Il a précisé qu’il avait appris quelques mois auparavant que de taper du pied dans une salle de bains publique pouvait être un code afin d’obtenir des faveurs sexuelles. De plus, il a affirmé avoir vu une main mimant un geste de masturbation sous la cabine, et s’être fait caresser par la présumée victime. Constantino Noël confirme toutefois n’avoir échangé aucune parole avec son voisin de cabine avant de passer à l’acte. «Je me suis dit que ça ferait plaisir au monsieur. Ça ne justifie en aucune façon mon geste. C’est ridicule, je sais que ça n’a aucun bon sens».

PLAIDOIRIES

L’avocat de la défense, Me Normand Morneau-Deschênes, a plaidé pour l’acquittement de son client, argüant que la conduite de l’autre personne dans la cabine voisine aurait pu laisser croire à son consentement. Selon sa version, la victime aurait invité Constantino Noël et aurait participé à cette «activité».

De son côté, la procureure de la Couronne, Me Marie-Laurence Rondeau a tenu à rappeler que l’accusé a commis un acte indécent, dans un endroit public, et ce, sciemment et volontairement. «L’accusé a lui-même admis que l’autre personne aurait pu être un mineur (…) Je ne vois pas comment un jeu sur un téléphone cellulaire peut ressembler à des sons de masturbation. Pourquoi prendre une vidéo de quelqu’un si on l’a invité à nous toucher? La victime ne voulait pas participer à ce geste», a-t-elle complété.

Le juge Denis Paradis a pris la cause en délibéré et devra trancher dans ce procès opposant ces deux versions des faits contradictoires. Il annoncera le jeudi 14 décembre s’il sera en mesure de rendre sa décision à la fin de la semaine. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

14 réactionsCommentaire(s)
  • Il y a des gens ici qui sont INDIGNÉS par le fait que la journaliste à précisé "fils de Paolo Noël". Dans ces mêmes gens, ils y en a qui auraient posé la question "C'est tu le gars à Paolo Noël ça?" , soit ici dans les commentaires ou sur Facebook. Curiosité malsaine mais maintenant bien assouvie alors c'est plus facile de dire "on avait pas besoin de savoir ça" après coup pour se donner bonne conscience.

    P.S. Vous avez aimé OD cette saison ?

    Peuple d'hypocrites - 2017-12-16 11:17
  • Il existe d'autres lieux que des toilettes publics pour ce genre d'envie. Il aurait pu y avoir des mineurs sur place. Gardez votre membre dans vos culottes messieurs. Ça évite bien des problèmes quand on pense avec sa tête et non avec son entrejambe.

    Logique - 2017-12-14 20:04
  • Ce que je ne comprends pas c'est qu'on nomme son père (qui n'a rien à voir là-dedans)...... c'est du sensationnalisme de bas de clase et on a pas besoin de savoir ça..... moi si je faisais un mauvais coup je ne pense pas qu'on écrirait "la fille de W..... Bossé a gnagnagna...." alors je trouve ça vraiment ordinaire de la part des journalistes de nommer son père dans toute cette histoire...

    Line - 2017-12-14 17:24
  • Je suis satisfait de la logique dans les propos précédents. On ne sait pas ce qui s'est passé dans la tête de Mr Noël, a-t-il droit à une erreur dans sa vie ?Pourquoi y méler son père ? Quelle faute a commis Paolo pour être ainsi cité ? Cela me fait penser au syndrôme de culpabilité qui habite les Québécois et qui leur coûte si cher en se croyant responsables de ce que leurs ancêtres ont fait aux premiers arrivants. Je ne suis pas responsable des actes de mes parent et réciproquement...Qu'on se le dise. On aurait pu parler d'un Mr Noël qui a commis telle erreur à tel endroit sans mentionner le nom de Paolo....pour faire sensation.

    Gilbert - 2017-12-14 14:58
  • Utiliser le nom de Paolo Noël qui est un personnage connu au Kamouraska, qui n'a rien à voir avec l'événement et qui vit sûrement des moments très sombres, on peut également appeler ça de l'indécence d'une journaliste et d'un journal.

    Jocelyne Lapointe - 2017-12-14 11:58
  • Les médias font toujours des références aux personnalités connues. Par exemple, Ludovick Bourgeois qui est le fils de Patrick ou Mark Lafleur qui est le fils Guy. Que ce soit pour du positif ou du négatif, ça vient avec la notoriété publique, voici bien ce qu'on appelle "la rançon de la gloire". Désolé pour Monsieur Paolo Noël puisqu'il n'a certainement rien à voir avec toute cette histoire.

    aL - 2017-12-14 11:26
  • Les journalistes recherche souvent le sensationnalisme pour faire professionnel, c'est dommage ,moi ca me dégoute.

    Rikois - 2017-12-14 09:19
  • @ info dimanche
    Si ce gars fut le fils de Jos Tremblay un parfait inconnu l’auriez vous publiez texte et photos en une. Je connais M.Noel, il m’a toujours respecté comme client a l’endroit où il travaille très professionnel. Ça me fait de la peine pour lui. Je lui souhaite de s’en remettre. Je comprend en même temps l’immense malaise de ses employeurs qui ont à gérer cette situation innatendu dans un milieu si petit.

    Marcel Lemieux - 2017-12-14 06:58
  • Effectivement, comme disait un lecteur précédent pourquoi nommé le père alors qu'il n'y a pas d'affaire la dedans. Par contre c'est bien plus sensationnaliste, heille le fils de ... a eu bla bla . Pauvre journaliste, toujours pour vendre et passer pour le meilleur. Vous seriez mieux de trouver d'autres sujets car ces nouvelles commencent à perdre en sensation. Il serait plus profitable de trouver des sujets qui touchent la société.

    Bill - 2017-12-13 22:37
  • Pourquoi parler "du fils de Paolo Noël" dans cette affaire?
    Å ce que je sais, Paolo n'y est pour rien dans les gestes de cet homme de 51 ans!

    Citoyen - 2017-12-13 20:09
  • c'est donc ben fucké

    ayoye - 2017-12-13 16:03
  • Ca reste que c'est un bon gars.

    Marcel Lemieux - 2017-12-13 15:56
  • Personnellement , j'ai toujours trouvé que de nommer le fils de où bien la fille de où bien... ne change rien à ces actes . mais à son âge franchement ça donne quoi de dire le fils de dans la nouvelle c'est plate pour son père et ses proches de lire où d'entendre ça par exemple.
    S.V.P Faites donc attention , y a des choses pas mal pires qui se passent mais qui demeurent confidentielle parce qui en a qui ont plus d'influence sur les médias. Mais le mal est fait!

    Sensible - 2017-12-13 14:04
  • pourquoi faire référence à Paolo Noel, je trouve toujours regrettable de vouloir mousser un article avec quelque chose qui n'y a pas rapport.

    Bernard Ouellet - 2017-12-13 13:14