Publicité
25 septembre 2017 - 13:38 | Mis à jour : 17:31

Drame à Saint-Jean-de-Dieu : la communauté endeuillée

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La municipalité de Saint-Jean-de-Dieu est complètement atterée par le décès tragique d’un jeune garçon de 6 ans survenu à la suite d’un accident avec une pelle mécanique, le 24 septembre.  

Depuis la fin de l’après-midi, dimanche, les citoyens de la petite municipalité d’environ 1600 habitants peinent à croire ce qu’il s’est produit. «C’est inimaginable, un drame épouvantable», a déclaré, ému, le maire Alain Bélanger. «Toute la communauté est vraiment sous le choc, c’est tellement injuste.»

Vers 15 h 30, les services d’urgence ont été demandés sur la rue D’Auteuil, près du CLSC. On leur indiquait alors qu’un enfant était coincé sous une pelle mécanique. Blessé gravement, son décès aurait été constaté peu de temps après au centre hospitalier de Trois-Pistoles. 

«Des travaux étaient effectués sur le terrain», a expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Hélène Nepton. «Une enquête a été ouverte. Un spécialiste en reconstitution a été dépêché sur place pour faire la lumière sur les évènements.»

Selon Alain Bélanger, c’est le père du jeune homme qui était aux commandes de la pelle mécanique. «C’est quelqu’un de très prudent, professionnel. Un accident, ça peut arriver à tout le monde. En quelques secondes, un drame s’est produit.»

À Saint-Jean-de-Dieu, la famille est bien connue pour son implication et sa générosité. «Les grands-parents, les parents… ce sont des gens qui rendent service sans compter, de très bonnes personnes. On ne peut maintenant que leur laisser du temps et leur offrir tout notre soutien», a mentionné le maire.

«C’est un cauchemar terrible pour les parents. On pense aussi à la famille élargie et aux proches. Aujourd’hui, toute la municipalité de Saint-Jean-de-Dieu est en deuil.» 

SOUTIEN 

Ce matin, la commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs a déployé six professionnels aux écoles de Saint-Jean-de-Dieu afin de soutenir les élèves et les enseignants à leur retour en classe. Une décision que croyait nécessaire M. Bélanger. 

«Mon petit-fils de 6 ans était un bon ami du jeune garçon. Il a pleuré pendant plusieurs heures hier soir. C’est un accident tragique qui touche tout le monde», a-t-il témoigné.  

L’intervention est réalisée en collaboration avec le CISSS des Basques qui a également des intervenants sur place. La commission scolaire se dit d'ailleurs prête à intervenir aux écoles de Saint-Cyprien et Trois-Pistoles si les besoins se font sentir. 

Notons qu'une rencontre de soutien a aussi été offerte aux pompiers de la caserne de Saint-Jean-de-Dieu, lundi soir. 

 

Publicité

Commentez cet article