Publicité
30 août 2017 - 11:05

Pornographie juvénile : Charles Roy plaide coupable

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Accusé de huit chefs d’accusation de possession, de distribution et de production de pornographie juvénile, Charles Roy, un homme de 61 ans de Rivière-du-Loup, a plaidé coupable, ce mardi 29 aout au palais de justice de Rivière-du-Loup. 

Lors de son dernier passage en cour, la Couronne avait mentionné qu'il avait eu des communications avec un agent double sur le web, déposées en preuve. Lili Anne Laforest, procureure pour le ministère public, avait également souligné que l'accusé avait livré une déclaration incriminante d'environ trois heures, enregistrée sur vidéo, à la suite de son arrestation. 

Un rapport de visionnement des fichiers de son matériel informatique a également été remis à la juge Luce Kennedy. Près de 540 documents numériques de pornographie juvénile avaient été découverts chez lui, tout comme des VHS et des DVD. 

Charles Roy a donc officiellement plaidé coupable à trois chefs d’accusation de possession, deux de distribution et trois de production. Son plaidoyer de culpabilité devait normalement être déposé le 27 juillet dernier, mais la date a dû être repoussée, puisque son avocat, Me Claude Simard, était hospitalisé cette journée-là. 

Un rapport présentenciel et une évaluation sexologique de l'accusé ont été demandées, en vue des représentations sur la peine. Elles devraient avoir lieu le 10 novembre. 

Rappelons que son arrestation à son domicile de la rue Lafontaine avait fait grand bruit en avril 2016, alors que des bombes assourdissantes avaient été utilisées. L’opération avait été menée par l’Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec en collaboration avec le Groupe tactique d'intervention, et le poste de la MRC de Rivière-du-Loup.

Collaboration : Andréanne Lebel

 

Publicité

Commentez cet article