Publicité
7 mars 2017 - 16:48 | Mis à jour : 17:07

Le déversement d’un produit chimique force l’évacuation de l’ISMER

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Le déversement de près de deux litres d’une bouteille de chlorophénol à l'Institut des sciences de la mer (ISMER) à Rimouski, mardi matin, a forcé le déploiement du Service de sécurité incendie de Rimouski (SSIR) et la mise en place des mesures d’urgence liées à la présence de matières dangereuses (HAZMAT).

Pas moins d’une vingtaine de pompiers et trois camions incendies ont été déployés. En plus des pompiers, les policiers de la Sûreté du Québec ont aussi porté main forte aux pompiers. Une intervention, qui aux dires de directeur du Service de protection contre les incendies de la Ville de Rimouski, Jean-Sébastien Meunier, s’est déroulée rondement.

«Le déploiement des pompiers a été rapide. En raison de la relâche, peu de personnes se trouvaient à l’intérieur, une dizaine environ, l’évacuation s’est faite rapidement. Nous avons reçu un excellent support de l’Université, notamment au type d’absorbant à utiliser pour ce produit et le contenant approprié dans lequel le recueillir», a souligné M. Meunier.

Un périmètre de sécurité a été établi autour de l’Institut qui a été évacué en raison de la présence du produit volatil. Selon ce que rapporte TVA, trois personnes ont été incommodées et conduites au centre hospitalier où l’on ne craint pas pour leur vie. Toutefois, l’une d’elles, directement exposée à la présence du produit, aurait été en détresse respiratoire.

L’ISMER a été fermée pour la journée et reprendra ses activités régulières mercredi matin.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article