Publicité
3 février 2017 - 14:52

Caroline Lampron purgera 90 jours de prison

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La responsable d’un service de garde qui avait plaidé coupable à des accusations de voies de fait à l’endroit de trois enfants, Caroline Lampron, a été condamnée à purger 90 jours de prison de façon discontinue, le 27 janvier, au palais de justice de Rivière-du-Loup.

En plus de la peine d’emprisonnement, qui sera ainsi purgée tous les samedis et dimanches de 9 h et 17 h jusqu’à ce qu’elle soit complétée, il est interdit à la femme de 38 ans d'occuper un emploi rémunéré ou bénévole qui la place en relation de confiance avec des personnes d'âge mineur.

Selon l'acte d'accusation, Caroline Lampron se serait livrée à des voies de fait en octobre 2015 sur deux enfants de moins de trois ans, causant des lésions à l'un d'entre eux. Elle aurait également sévi en novembre 2013, causant des lésions corporelles à un autre enfant de deux ans.

Elle avait été arrêtée le 30 novembre 2015 après une enquête de la Sûreté du Québec. La veille de son arrestation, le bureau coordonnateur du CPE de Rivière-du-Loup avait affirmé que la responsable du service de garde en milieu familial avait été suspendue. Les enfants avaient été replacés au sein de l'offre de services du CPE.

Une ordonnance de non-publication a été émise dans ce dossier afin de protéger l'identité des victimes.

 

Publicité

Commentez cet article