Publicité
2 février 2017 - 11:54 | Mis à jour : 16:43

Alcool au volant : un multirécidiviste remis en liberté sous engagement

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

L’homme de Dégelis qui avait été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies, le 26 janvier en soirée, a été remis en liberté en attendant la poursuite des procédures. Il doit cependant respecter de nombreux engagements. 

Dans ce dossier, André Lévesque fait face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et d’entrave au travail d’un agent de la paix.

La Couronne, représentée par Me Geneviève Blouin, souhaitait la détention en raison «de la probabilité élevée que l’accusé commette une nouvelle infraction». C’est que l’homme de 63 ans possède huit antécédents pour conduite avec les facultés affaiblies dans les années 80 et 90. Il a également trois antécédents pour entrave ou voies de fait sur des agents de la paix, notamment en 1995 et 2011.

La juge Sonia Bérubé a toutefois statué que l’accusé, sous conditions, ne représentait «pas un risque pour la sécurité du public». «Les antécédents de Monsieur sont nombreux, mais il faut les relativiser, puisque sa dernière infraction, en matière de conduite avec les facultés affaiblies, remonte à 1997 (…) Les probabilités sont là, mais elles ne sont pas marquées», a-t-elle déclaré, saluant aussi l’honnêteté de l’individu quant à sa consommation d’alcool hebdomadaire.

ARRESTATION

Le 26 février, l’accusé a été intercepté par des patrouilleurs de la Sûreté du Québec vers 18 h, sur la rue Principale à Dégelis. Selon nos informations, l’ivressomètre auquel il a été soumis a démontré un taux d’alcoolémie près du double de la limite permise de 0,08. Après avoir échoué l’alcootest, l’homme a résisté à son arrestation. 

D’ici la suite des procédures, qui aura lieu au début mars, M. Lévesque n’a pas le droit de conduire un véhicule à moteur et ne peut pas se retrouver dans les bars et discothèques. Il doit aussi être chez lui entre 22 h et 6 h (sauf en cas d’urgence).

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Rendu à cette âge là, je ne crois pas qu'il comprenne un jour

    Steph - 2017-02-03 07:48
  • 100% d'accord avec Isabelle.

    Justice mon oeil - 2017-02-02 16:41
  • La juge Sonia Bérubé, attend t'elle qu'un accident avec mort sous l'effet d'alcool se produise pour prendre une bonne décision?
    8 antécédents pour conduite avec facultés affaiblies, ca c'est les fois qu'il s'est fait prendre! Combien de fois a-t'il pris le volant en état d'ébriété mais qu'il a été assez chanceux pour pas se faire prendre?
    Des fois je me demande ou s'en va la justice?

    Isabelle - 2017-02-02 14:36