Publicité
22 novembre 2016 - 22:36 | Mis à jour : 23 novembre 2016 - 08:40

Circulation cauchemardesque sur la route 185

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 10

Plusieurs automobilistes et camionneurs ont été piégés dans la circulation sur la route 185 entre Saint-Louis-du-Ha ! Ha ! et Saint-Hubert pendant plus de sept heures, avançant à une vitesse oscillant entre 5 et 10 km/h, quand ils n’étaient pas carrément arrêtés.

Le tout aurait débuté alors que plusieurs poids lourds auraient eu de la difficulté à monter la côte près de Saint-Honoré-de-Témiscouata, au kilomètre 58, vers 14 h 15 en raison du manque d'abrasif et de la chaussée glissante. Le ministère des Transports a rapidement été informé de la situation. Vers 16 h, une demande de fermeture de route complète lui avait été acheminée par la Sûreté du Québec. Des voies ont été fermées en alternance, notamment vers 18 h, et cette information était affichée sur le site web Québec 511.

Selon des témoignages recueillis sur les réseaux sociaux, certains automobilistes auraient même manqué d'essence en bordure de la route. Rejoint par téléphone vers 23 h, un camionneur s'est montré particulièrement mécontent de l'entretien des routes et de la gestion de la situation. Il était pris dans cette circulation depuis cinq heures. «C'est le bordel total. On dirait que nous sommes dans un coin de pays qui n'est pas habitué à recevoir de la neige. On a des équipements de déneigement, il me semble», a-t-il déploré.

Du côté de la Sûreté du Québec, on confirme que la circulation a repris hier soir vers 1 h du matin, de manière progressive. «Il y a eu des sorties de route, des camions qui ont fait des mises en portefeuille, et des poids lourds pris dans une côte», explique Claude Doiron, porte-parole de la SQ.

Vers 23 h, le service de police avait répondu à une quinzaine de demandes des conducteurs piégés dans cette circulation. Certains ont pris la décision de rebrousser chemin, ou encore de prendre un trajet alternatif. Des dizaines de poids lourds se sont immobilisés en bordure du chemin, entre Saint-Hubert et Saint-Antonin, en attendant de pouvoir reprendre la route.

La prudence est toujours de mise sur le réseau routier, alors que la température frôle le point de congélation.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Ça doit faire partie des coupures dû à l'austérité

    Gk - 2016-11-24 08:02
  • Je suis surprise que des gens veulent arrêter le transport lourd, à tous moments...Qui va apporter la nourriture à vos épiceries? qui va apporter les matériaux pour que vos industries fonctionnent? qui va apporter les aliments pour vos restaurents? vos meubles à vos maisons? etc... Je suis désolée mais je crois que certains employés du ministère des transports ont oublié qu'il y aurait de la neige cet hiver...Qui va payer pour tous les retards, les salaires perdus pendant ce 5,6 hres bloquées? Chaque fois qu'une mauvaise décision est prise dans une telle situation, nous payons tous malheureusement.Sans compter qu'il y aurait pu avoir des drames à cause de cette mauvaise gestion....

    faby - 2016-11-23 11:55
  • pourtant les conditions météo étaient pas si pire, le camionneur en colère avait bien raison, et l'hiver n'est même pas arrivé, ça augure rien de bon quand on confie l'entretien d'un artère majeur pan-canadien à des amateurs. ici, sur la 232 Ouest, la charrue passait en après-midi, et la charrue a passé toute la soirée, que dire de plus

    marie-johanne - 2016-11-23 11:04
  • La route aurait du être complètement fermer au Big Stop comme ils le font lorsqu'il y a des accidents et ce, dès 16h quand la SQ a vu que les camions ne montait plus à St-Honoré. De plus le site du MTQ qui marquait que la circulation ce faisait par alternance, ce qui était faux, aurait du être mis à jour et marquer fermer, plusieurs automobilistes aurait trouver un chemin alternatif ou renoncer à se déplacer. On dirait que leur but était de remplis la 185 d'auto afin qu'il y est moins de neige qui se rende sur la route!

    Luc - 2016-11-23 10:17
  • Ce que votre article ne mentionne pas c'est que le premier pois lourd qui a jamé le trafic ne montait pas due à ses pneus d'été et à bloqué les autres et l'effet domino apres ça est exponentielle.......

    ... - 2016-11-23 10:16
  • Ce matin, la route 296 n'était pas encore déneigée entre Ste-Françoise et St-Médard et plusieurs arbres sur la chaussée. J'espère que ce n'est pas un indicateur du service qui se dessine pour cet hiver!

    Brio - 2016-11-23 09:33
  • Belle incompétence!!!! bravos y devais pas se douter que l'hiver arrivait???? y devais être occuper à souffler des feuille encore !!!!

    Ken - 2016-11-23 08:48
  • C'est pas une question de poid lourd...c'est une question d'entretien de chemin...On ne peut pas interdire les poids lourd, ils ont besoin de rouler pour avoir un salaire...si l'entretien des chemins est bien fait...il y a aucun problème...

    Katou - 2016-11-23 08:37
  • Quelqu'un va devoir répondre a ce niveau, aucun bon sens de faire ceci a de jeune famille....

    Desert - 2016-11-23 07:57
  • Quand la chaussée devient enneigée, l'interdiction de circuler aux camions lourds devrait être automatique.

    Claude - 2016-11-23 07:51