Publicité
28 octobre 2016 - 15:34

Pornographie juvénile : deux ans moins un jour de prison pour Marco Caron

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Marco Caron, coupable de possession, accès et distribution de pornographie juvénile passera deux ans mois un jour derrière les barreaux, a tranché la juge Luce Kennedy le 27 octobre au palais de justice de Rivière-du-Loup.

La juge a souligné le caractère inquiétant des fichiers consultés par l’accusé, en raison du mélange de sexualité impliquant des enfants et de la violence. Dans un rapport d’expertise sexologique, il est inscrit que l’accusé consultait les sites web du groupe Al-Quaïda afin de soulager son anxiété. Marco Caron a reconnu avoir un problème et s’est montré ouvert à suivre une thérapie. Il sera inscrit au registre des délinquants sexuels et il lui sera interdit de se trouver seul en présence d'une personne mineure.

L’accusé avait été arrêté à Dégelis le 23 mars 2016 puisqu’il avait accédé et distribué de la pornographie juvénile entre le 30 janvier et le 22 mars. Il avait été plaidé coupable le 3 juin. À sa résidence de la rue Principale à Dégelis, la Sûreté du Québec avait effectué une saisie du matériel informatique du suspect, qui contenait plus de 2 000 fichiers considérés comme de la pornographie juvénile. Le module de cybersurveillance de la SQ a détecté ces informations à la suite d’une enquête initiée en février 2016. Elles ont été transmises aux enquêteurs de l’escouade des crimes majeurs de la SQ.

 

Publicité

Commentez cet article