Publicité
6 octobre 2016 - 13:53 | Mis à jour : 14:38

Opération COMMICERF

Des Témiscouatains parmi les 33 présumés braconniers arrêtés

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Toutes les réactions 3

Six individus de Lejeune et de Biencourt figurent parmi la trentaine de suspects arrêtés le 5 octobre dernier lors de l’Opération COMMICERF menée par les agents de protection de la faune. Ces derniers ont mis fin aux pratiques illégales de ce groupe d’individus qui sévissaient dans Lanaudière, mais également au Bas-Saint-Laurent et au Nouveau-Brunswick.

C’est grâce aux signalements envoyés par des citoyens, et après une longue enquête de 3 ans, que les agents ont pu réunir suffisamment de preuves pour mettre fin aux activités illégales des individus concernés. Au Témiscouata, les agents ont notamment réalisé une perquisition à Lejeune. Notons aussi que la tête dirigeante de ce groupe serait originaire de la région témiscouataine, mais il aurait été interpelé dans Lanaudière où il réside désormais.

Selon le lieutenant Robert Gagnon, chef de service à la protection de la faune aux bureau de Témiscouata-sur-le-Lac et de La Pocatière, l’enquête est toujours en cours, mais précise que les actes de braconnage qui sont reprochés aux individus est «la vente illégale de gros gibiers et de poissons, la possession illégale de viande de gros gibiers et de poissons, la chasse de nuit et le transport interprovincial illégal d’orignaux».

Ensemble, les individus interpelés font face à 105 chefs d’accusation. S’ils sont reconnus coupable, ils seront passibles d’amendes pouvant totaliser 90 000 $, sans compter les peines liées aux infractions à la règlementation fédérale. Ce bilan pourrait être revu à la hausse au cours des prochains jours en fonction des nouvelles preuves recueillies dans le cadre de l’opération.

OPÉRATION COMMICERF

L’opération COMMICERF a mobilisé 62 agents de protection de la faune de Lanaudière, de la Mauricie, de la Montérégie et du Bas-Saint-Laurent assistés de l’escouade canine de la protection de la faune et de 13 agents de la faune d’Environnement et Changement Climatique du Canada.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Je ne sais pas ce qu'ils font avec la viande saisi, mais sa serait important qu'il la donne a des banques alimentaires.

    gilles - 2016-10-06 20:30
  • Ils vont recommencer. Petite amende absurde. Un peu de rigueur et de sérieux svp.

    Mamie - 2016-10-06 20:22
  • 90,000 $ d'amende ces gars la vont être mort de rire et sa va recommencer aussitôt en plus sa pris 75 agents mobilisé pour une opération de cette envergure l'amende est pas assez salé sa couter dix fois plus au contribuable juste en salaire et en frais pour les agents qui ont participer a cette opération avec une amende de 90,000 $ aussi bien dire au braconnier aller mes petit garçon vous allez avoir chacun une tape sur les doigts et resté tranquille la prochaine fois , moi je dit les amendes devrait être minimum la totalité de tout se que sa couté au contribuable ,, exemple 75 agent sur 3 ans si sa couter 300,000$ par année pour l'enquête 3 ans égal 900,000 $ d'amendes point final

    claude - 2016-10-06 19:12