Publicité
8 septembre 2016 - 11:39 | Mis à jour : 14:54

Bilan routier du long congé de la fête du Travail

Les jeunes de 16-24 ans pointés du doigt

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 1

La Sûreté du Québec l’avait annoncé haut et fort, la présence de ses policiers sur les routes du Québec allait être accrue en ce long congé de la fête du travail. Mais le nombre de constats, plus de 6 900 constats, émis laisse songeur.  Les statistiques pointent en direction des jeunes conducteurs âgés de 16 à 24 ans.

BILAN BAS-SAINT-LAURENT

Pour le Bas-Saint-Laurent - Gaspésie - Îles de la Madeleine, si on ne déplore aucun accident mortel, les policiers n’ont pas chômé. Pas moins de 21 opérations de contrôle routier ont été menées.

Au total, les patrouilleurs ont donné 698 constats d’infraction. De ce nombre, 542 concernent la vitesse, 9 le non-respect du port de la ceinture et 11 l’utilisation du cellulaire au volant. La nature de 164 autres constats n’a pas été dévoilée.

ALCOOL

En matière de conduite avec les facultés affaiblies, 12 conducteurs ont été arrêtés, toujours au Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles de la Madeleine, pour ne pas avoir respecté la limite permise par la loi. «Sans généraliser, il y a un noyau dur de résistance, insensible aux campagnes de sensibilisation, qui à tort, croit que ça n’arrive qu’aux autres. C’est un travail constant et quotidien», soutient le sergent Claude Doiron.

Contrairement à la croyance populaire, ce noyau de résistance ne se retrouve non pas chez les conducteurs plus âgés, mais parmi la tranche des 16 - 24 ans. «Les statistiques générales semblent démontrer que cette tranche d’âge est surreprésentée dans les accidents mortels ou ayant fait des blessés graves.»

Selon les statistiques fournies par le relationniste de la SQ, si les 16 - 24 ans détiennent 10 % des permis émis, ils sont impliqués dans plus de 35 % des accidents mortels ou avec blessures graves. «La conduite avec les capacités affaiblies, la vitesse et l’utilisation du cellulaire sont trop souvent en cause dans ces accidents», souligne le sergent Doiron.

NATIONAL

Les policiers ont signifié plus de 6 900 constats pour des infractions au Code de la sécurité routière, tels que le non-respect des limites de vitesse, le non-port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du cellulaire au volant. De plus, ils ont procédé à l’arrestation de 143 personnes pour capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou une combinaison des deux.

Malheureusement, on dénombre deux collisions mortelles survenues sur les routes du Québec.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Seulement 2 de la façon dont ça conduit c'est un miracle.

    Marius - 2016-09-08 18:25